Les femmes et le secret

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1103 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Séquence 1 :

Argumenter sur la condition féminine du 17éme siècle au 20éme siècle

Préjugés et débats

Séance 1 :

Comprendre la fonction persuasive de l'apologue (récit à but argumentatif; dans lequel l'auteur démontre une thèse, une opinion)
La fontaine, « Les femmes et le secret » (Fables, 1679)

Introduction :

La thèse de la fontaine dans cette fable est un lieuxcommun, un vieux préjugés misogyne (qui se méfie des femmes ou les détestent): les femmes sont bavardes, incapable de garder un secret. Cette morale énoncée au début du poème est prouver par l'histoire: un mari fait croire à sa femme un soit disant secret invraisemblable: il a pondu un œuf. Son expérience démontre non seulement que sa femme est naïve, mais qu'elle ne peut pas s'empêcher, sans réfléchir,de propager une rumeur qui est ensuite amplifier par les autres femmes.
La fontaine utilise différentes longueur de vers (octosyllabe, décasyllabe, alexandrin) de façon à rendre le récit vivant.

Problématique :

En quoi le comique du récit conforte t-il les préjugés contre les femmes ?

L'art du fabuliste: divertir le lecteur par un récit plaisant

La mise en scène d'unesituation grotesque

L'idée du mari de faire croire à sa femme qu'il « accouche d'un œuf » est grotesque car doublement contradictoire (confusion absurdes des poules et de l'espèce humaine et confusion des genres féminin/masculin). De plus le mari mime l'accouchement « je n'en peu plus, on me déchire ».
La fontaine souligne cette situation grotesque en désignant le mari par un mot inventer(néologisme): « le pondeur ».

La vivacité et la progression du récit

L'alternance du récit et du dialogue et les variations du rythme des vers avec des enjambements « vous ne savez guère/qu'elle je suis » rende le récit plus vivant et plus animée. La rapidité avec laquelle les femmes répandent et amplifie le « secret » est exprimé par le passage au présent des narrations: la femme « sort du litquand le jour fût à peine levée ». Ensuite on à une gradation dans l'exagération du secret avec des hyperboles de plus en plus invraisemblable: « un œuf gros comme quatre »; « au lieu d'un œuf, la voisine en dit trois »; « pour finir à plus d'un cent ».

Comment le récit amplifie l'indiscrétion féminine

La rapidité du commérage

La femme ne peut pas garder un secret plus de quelquesheures, et elle est plus presser que le soleil de se lever « sort du lit quand le jour fût à peine lever ». La fontaine emploi une tournure raccourcit à l'infinitif et un bref octosyllabe « et de courir chez sa voisine » pour montrer à quel point la femme à hâte de divulguer le secret.
Il est également comique d'entendre la voisine dire « vous ne savez guère qu'elle je suis »: elle veut direqu'elle est quelqu'un de confiance mais du point de vue de l'auteur, cette phrase à un sens ironique (elle est au contraire une commère et quelqu'un qui la connaitrait vraiment éviterais de lui confier un secret)

Contradiction comique: les bavardages prétendant être discrètes

L'indignation de la voisine à l'idée qu'on la soupçonne d'indiscrétion « vous moquez vous » contraste de manièrecomique avec son attitude, plus grave la femme du pondeur invoque dieux à deux reprises « au nom de dieux »; « promis ses grands dieux de se taire »: elle se rend donc coupable de parjure.
Les deux octosyllabe « mais ce serment s'évanouit / avec les ombres de la nuit » montre à qu'elle point elle à la mémoire courte et se révèle irresponsable. Autre contradiction comique: tout le monde est aucourant du secret. Mais les commères continu de se le dire à l'oreille. La fontaine ironise avec une diérèse (Précaution).

Une satire de défauts traditionnellement attribués aux femmes

Leurs faiblesses face à la tentation du bavardage

La fontaine utilise la métaphore du secret qu'il « pèse » pour suggérer qu'il est trop lourd pour le sexe faible: « le porter loin est difficile aux...
tracking img