Les femmes et le travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (890 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

[pic]

Journal de lecture : l’ombre du vent de Carlos Ruiz zafon

« L’ombre du vent » est un roman de l’écrivain espagnol Carlos Ruiz Zafon, publié en 2004 et sortie en 2009.Barcelone, 1945. Daniel Sempero, personnage principal et narrateur de l'histoire, est un jeune garçon, fils de libraire, qui a perdu sa mère lorsqu'il était jeune.
Un soir, son père le trouve en pleurs, nepouvant ce souvenir du visage de sa tendre maman. Le père décide donc d'amener Daniel au Cimetière des Livres Oubliés. Or, toute personne qui est nouvellement admis dans ce lieu choisit un livre qu'ildoit chérir toute sa vie. Ou plutôt, un livre le choisit.
Daniel tombe sur « L'ombre du vent » de Julian Carax, auteur barcelonais anonyme. La nuit même, Daniel lit le bouquin au complet et en resteinterloqué. Ce livre fascine Daniel et se révèle être un objet de collection assez particulier. Mais qui est Julian Carax, l’auteur du livre?
Il décide de s'intéresser plus profondément à cetauteur mystérieux et c'est là que l'intrigue commence.

Extrait du livre : « Je m’approchai de lui et caressai les mots du bout des doigts, en lisant en silence : « l’ombre du vent », Julian Carax. Jen’avais jamais entendu mentionner ce titre ni son auteur, mais cela n’avait pas d’importance la décision était prise. Des deux côtés, je pris le livre avec les plus grandes précautions et le feuilletai,en faisant voleter les pages. Satisfait de mon choix, je rebroussai chemin dans le labyrinthe, le volume sous le bras, le sourire aux lèvres. Peut-être avais-je été ensorcelé par l’atmosphère magiquedu lieu, mais j’avais la certitude que ce livre m’avait attendu pendant des années, probablement bien avant ma naissance »

Dans ce livre, l'auteur nous amène dans un Espagne franquisted'après-guerre, un Barcelone ravagé. Les quelques références à l'histoire que j'ai vérifiées semblait juste, mais je ne suis pas une grande experte de Franco et de cette époque espagnol (ou plutôt basque)....
tracking img