Les femmes et l'usine au 19ème siècle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 16 (3895 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 11 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les femmes et l’usine au 19ème siècle

« La femme est, industriellement parlant, un travailleur imparfait », écrivait Eugène Buret en 1840. On considère souvent l’arrivée des femmes à l’usine, comme un élément caractéristique du 19ème siècle en occident. Pour comprendre, en quoi cette question est primordiale, mais aussi combien elle est difficile à analyser, il convient de s’intéresser à sonHistoire plus ancienne. Comme le dit Paul Leroy-Beaulieu, « la lumière du passé est nécessaire à l’intelligence du présent ». Dans la poésie antique, la femme travaillait déjà de ses mains. On pense par exemple à Hélène qui brode avec ses servantes les combats avec les Troyens et les Grecs. Ce sont également les femmes grecques, qui portent des fardeaux sur leurs têtes, d’où naissent lescariatides et les canéphores, ce sont les femmes esclaves qui tournent la meule dans la demeure d’Ulysse. Ainsi, nous pouvons voir que la littérature vient infirmer les stéréotypes communément admis d’une femme ménagère et éduquant ses enfants. Néanmoins, à l’époque d’une industrialisation et d’une mécanisation grandissante, les femmes semblent investir les usines.
Ces considérations nous poussent ànous poser plusieurs questions : Assiste-t-on au déplacement du travail féminin du foyer vers l’usine, au 19ème siècle ? Les couples foyer/usine, maternité/ salariat, Féminité/productivité, très présents dans l’opinion publique à cette époque, ont-ils influer sur la perception de la féminisation des usines ?

Ainsi, pour répondre à ces interrogations, notre réflexion s’articulera autour detrois points ; nous verrons si le 19ème siècle est bien le siècle de la féminisation de l’usine, puis nous nous intéressons à la perception des femmes à l’usine et comment celle-ci influence le statut et les salaires qui lui sont attribués. Enfin, nous verrons comment l’ouvrière peut-elle défendre ses droits.

On parle souvent du 19ème siècle comme le siècle de l’arrivée desfemmes à l’usine, avec l’industrialisation et le besoin de main d’œuvre bon marché d’un côté, et la paupérisation ouvrière de l’autre. Dorénavant, les foyers nécessitent parfois un revenu complémentaire. Néanmoins, les nombreux travaux menés démontrent que la femme était déjà bien présente sur le marché du travail avant l’avènement du capitalisme. Les débats engagés à cette période, interprètentl’arrivée des femmes à l’usine, comme le déplacement du travail féminin de la famille vers l’usine au cours de cette période d’industrialisation. En effet, beaucoup d’historiens ont mené des démonstrations visant à montrer que le travail à domicile a perduré tout au long du 19ème et même au 20ème siècle. Cependant, l’image admise dans la conscience collective, reste celle d’une main d’œuvre féminine,travaillant à domicile dans l’atelier ou la ferme familiale, dans la période préindustrielle et se déplaçant vers l’usine au 19ème. Cette image opère un vif contraste entre un monde préindustriel où le travail féminin était informel, la plupart du temps non rémunéré, donnant priorité à la famille, et le déplacement vers l‘usine, qui donne un engagement salarié à plein temps en dehors de la maison.Néanmoins, cette vision serait erronée, simplificatrice, dans la mesure où les femmes auraient commencé à travailler en dehors de chez elles dès la période préindustrielle, préférant laisser leurs enfants chez les nourrices quand les revenus le permettaient plutôt que d’abandonner leur emploi.
Ainsi, le déplacement du travail féminin de la maison vers l’usine ne nait pas au 19ème, mais c’estdurant cette période qu’il devient visible et donc observé, interrogé et souvent critiqué.

L’investissement de l’usine par les femmes au 19ème nécessite de brosser un portrait de ces femmes, des secteurs les plus convoités. En Europe, les femmes ont été massivement employées dans les grandes industries, dans la mesure où celles-ci ne requéraient aucune qualification. C’est en France que les...
tracking img