Les femmes savantes, molière

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2182 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La lecture numérique fait, pour Guglielmo Cavallo et Roger Chartier, dans l’introduction de leur Histoire de la lecture dans le monde occidental, référence à une des trois révolutions de la lecture :

• la première concerne la passage, au XIIe siècle, de la lecture oralisée de l’écrit à la lecture silencieuse du livre.
• la seconde fait référence au passage, dans la seconde moitié duXVIIIe siècle, de la lecture intensive (fortement empreinte de sacralité et d’autorité) à la lecture extensive (libre, désinvolte, qui manifeste d’une « rage de lire »)
• enfin, la troisième évoque la lecture sur écran, qui « modifie tout le système d’identification et de maniements des textes ».

Avec l'instauration de la société dite de l’information, l’individu est de plus en plus amené àutiliser les technologies numériques et, notamment à pratiquer la lecture numérique.

Caractéristiques de la lecture numérique

Nécessité de définir le terme lecture

Lecture numérique : groupe nominal composé d'un nom et d'un adjectif qualificatif. Dans le dictionnaire Robert encyclopédique sous la direction d'Alain Rey le terme lecture revêt diverses acceptions. Celles qui concernent lesujet sont différentes et complémentaires à la fois puisque la première a trait à l'activité c'est à dire l'action matérielle de lire, de déchiffrer ce qui est écrit. Il s'agit là du SUPPORT qui comprend signes et graphèmes. Le second sens découle du premier puisqu'il correspond à l'action de lire, de prendre connaissance du CONTENU (d'un écrit). Quant à l'adjectif numérique selon la définitionissue du Vocabulaire de la documentation d'Arlette Boulogne « Cela qualifie un dispositif, un système ou un procédé délivrant un signal qui décrit les phénomènes étudiés de façon discontinue par rapport au temps au moyen de codes binaires ». En fait cela qualifie le mode. En effet un texte numérique n'est pas un texte numérisé. La numérisation est un processus de conversion d'un signal analogique enun signal numérique. Cette technique permet de stocker des documents, quels qu'en soient la nature ou le support, sous une forme électronique.

Ainsi il n'y a pas une mais des lectures numériques qui recouvrent plusieurs types de lecture : lecture d'écran, lecture hypertexte, lecture d'une page web, lecture de livre électronique. la définition de Jean-Pierre Accart et Marie-Pierre Réty tirée deleur ouvrage Le métier de documentaliste le livre électronique désigne un équipement nomade composé d'un écran tactile, d'une mémoire, d'une source d'énergie autonome et d'un moyen de connexion avec Internet.C'est un support qui permet la lecture d'oeuvres numérisées (livres, presse, documents de travail).

Fonctionnalités de ce mode de lecture

Selon Marie-France Blanquet « le documentnumérique rompt avec le codex ( ancêtre du livre à l'origine de la notion de pages , espace limité à trois dimensions ) et renoue avec le volumen ». Pour Claude Morizio la lecture numérique est à mi-chemin entre ces formes comme l'indiquent ses caractéristiques qui sont la tabularité, la multimodalité, l'hypertextualité, la non-linéarité. Dans Le livre en révolutions, Roger Chartier évoque à propos deces aspects : « Le déroulement séquentiel du texte sur l'écran (...) la possibilité pour le lecteur de mêler, d'entrecroiser, d'assembler des textes qui sont inscrits dans la même mémoire électronique (...) ». Pour lui la révolution du texte électronique c'est la révolution des structures du support matériel de l'écrit et des manières de lire.

De nouveaux contrats de lecture

Yves Jeanneret etEmmanuel Souchier affirment quant à eux qu'avec la lecture numérique « les conditions de manipulation du texte ont changé. Face à la machine, le lecteur est placé dans une situation paradoxale de distanciation et d'engagement. La distance de l'homme à la machine est plus grande que celle de l'homme au livre, car le texte semble avoir disparu « derrière » l'écran, laissant prise à l'espace du...