Les femmes savantes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1516 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Femmes savantes est une pièce de théâtre en cinq actes et en vers de Molière, comédie de mœurs notamment sur l'éducation des filles, crée au Théâtre du Palais-Royal le 11 mars 1672.
Molière est un auteur du XVIIème, siècle rattaché au mouvement littéraire « classique » correspondant principalement au règne de Louis XIV on compte parmi les auteurs connus de cette période La Fontaine, Boileauou encore Mme de Lafayette. Dès la première scène
Molière plonge le lecteur au cœur d’une conversation animée qui donne un aperçu de la situation initiale et relève l’enjeu de la pièce, Armande a repoussé Clitandre (amoureux d’elle), ce dernier courtise à présent Henriette sa soeur cadette qui répond à ses avances et veut l’épouser. Armande se lance dans une diatribe contre le mariage dont on nesait si elle est dirigée contre cette institution ou contre sa soeur. Elle tente de convaincre Henriette de trouver le bonheur dans l’étude, la philosophie, seules choses dignes d’intérêt et de passion. On verra que si cette tirade apparait à la première lecture comme solidement argumentée, elle s’avère en réalité surtout chargée de ridicule et d’éléments comiques.
En effet, notons tous d’abordqu’il s’agit d’un discours structuré, qui assène des « vérités » avec une certaine stratégie de persuasion. Examinons la composition et la structure de la tirade, de la ligne 1 à 12, Armande expose sa thèse, avertissant sa soeur que le mariage est la pire des choses « de vous claquemurer aux choses du ménage », d’après elle le mariage est destiné « aux gens grossiers, aux personnes vulgaires », ilest signe d’enfermement. Puis de la ligne 12 à 17, Armande fait une démonstration de sa mère « Vous avez notre mère en exemple à vos yeux » et d’elle-même « ainsi que moi », Armande pousse Henriette à suivre le même parcours que sa mère et elle. A partir de la ligne 18 jusqu’à la ligne 23, Armande reprend sa thèse « loin d’être aux lois d’un homme en esclave asservie » pour la généraliser etl’élargir en citant des exemples de la ligne 24 à 27 « où je vois tant de femmes sensibles ». Notons également le changement de destinataire lors de l’exposé de sa thèse, Armande s’adresse particulièrement a Henriette en conjuguant à la deuxième personne du pluriel « vous jouez / laissez / élevez vos désirs / songez » puis vers la fin de l’extrait elle généralise comme si elle voulait toucher toutes lesfemmes par son discours « tant de femmes sensibles » ligne 26. Pour terminer sur une formule bien sentie et frappante qui désigne l’aspiration au bonheur simple « pauvretés horribles ».
En effet on a pu voir que le discours d’Armande a une structure précise, cependant son principal but et de convaincre sa soeur du bienfondé de sa thèse.
En utilisant premièrement des formules qui ne souffrent pasla contradiction grâce a des verbes d’obligation « Tâchez / Aspirez / Mariez-vous », la défense de sa thèse ressemble à une obsession comme s’il s’agissait d’une leçon qu’elle se réciterait a elle-même pour la convaincre elle aussi ce qui déclenche beaucoup de répétition de sa part. Mais aussi en renforçant ses propos par des modalités exclamatives « Qu’un idole d’époux et des marmots d’enfants !» ce qui permet de plus sensibiliser Henriette et donner un aperçu plus concret de la situation auprès du lecteur. Ou encore en citant des exemples, le sien et celui de sa mère et insister sur l’importance pour Henriette de calquer sa conduite sur la sienne en détachant le rythme « Tâcher/ ainsi que moi/ de vous montrer sa fille ». Et aussi en ayant recours aux impératifs pour dicter sa conduite àHenriette, impératifs toujours placer en début de vers ce qui permet de donner plus d’importance, d’accentuer ses propos.
Examinons à présent la stratégie de la persuasion d’Armande pour convaincre sa soeur cadette de renoncer à ce mariage.
Tous d’abord en interpellant régulièrement Henriette, en l’incluant a son discours ce qui permet de la sensibiliser d’avantage en utilisant l’impératif...
tracking img