Les figures de rois

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1620 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Figures de rois
Documents
A – Alfred Jarry, Ubu Roi, acte III, scènes 3 et 4, 1896.
B – Jean-Paul Sartre, Les Mouches, acte II, scènes et, 1943.
C – Albert Camus, Caligula, acte II, scène 5, 1944.
D – Eugène Ionesco, Le roi se meurt, 1962.

Ce corpus contient quatre textes. Ce sont tous les quatre des extraits d’œuvres théâtrales qui nous parlent du pourvoir des rois. Le premierreprésente les scènes 3 et 4 de l’acte III de la pièce « Ubu Roi » d’Alfred Jarry écrite en 1896. Son registre littéraire est la comédie. Le second extrait décrit les scènes 3 et 4 de l’acte II de l’œuvre « Les Mouches » de Jean-Paul Sartre écrite en 1943. Il appartient au registre littéraire dramatique, tragique. Le suivant est la scène 5 de l’acte II de la pièce « Caligula » d’Albert Camus écrite en 1944.Lui, son registre littéraire est tragique. Puis le 4ème est un extrait de l’œuvre « Le Roi se meurt » d’Eugène Ionesco écrite en 1962. On peut remarquer que ces textes ont été écrit à la même époque.
On nous demande de donner les figures de rois des 4 extraits. Dans le premier extrait, on sait qu’Ubu a tué pour devenir roi. Il est sans scrupule. Maintenant qu’il est devenu roi, il fait régner lapeur sur les paysans « grand dieu ! qu’allons nous devenir ? le père Ubu est un affreux sagouin et sa famille est, dit-on, abominable ». Celui-ci abuse de son pouvoir lorsqu’il dit « mais, vas-tu m’écouter enfin ? » alors que le paysan n’a pas encore parler et n’a fait que l’écouter ou encore quand il dit « je viens donc te dire, t’ordonner et te signifier que […] sinon tu seras massacré ». Uburoi ne veut que s’enrichir « avec ce système, j’aurais vite fait fortune, alors je tuerai tout le monde et je m’en irai. » Dans le second extrait, on sait qu’Egisthe, lui aussi, a tué pour devenir roi, et lui aussi depuis qu’il est devenu roi fait régner la peur auprès du peuple « je sais crier d’une voix forte, je promène partout ma grande apparence terrible, et ceux qui m’aperçoivent se sententcoupables jusqu’aux moelles ». Mais on peut penser qu’il a des regrets « Voici quinze ans que je tiens en l’air, à bout de bras, le remord de tout un peuple […]tous ces vêtements noirs ont fini par déteindre sur mon âme » ou encore « je donnerais mon royaume pour verser une larme ». Il ne se reconnait pas, il se demande qui il est en réalité « une bête m’a mangé le dedans sans que je m’enaperçoive. A présent je regarde en moi-même, et je vois que je suis plus mort qu’Agamemnon ».
Dans l’extrait suivant, Caligula, le roi a lui aussi tué mais ce n’est pas pour devenir roi, c’est simplement pour créer de la souffrance autour de lui, « Tu as l’air de mauvaise humeur. Serait-ce parce que j’ai fait mourir ton fils ? », « Ton visage est triste ». Il est très autoritaire, il donne beaucoupd’ordre à ses convives et les oblige à les exécuter « Je veux que tout le monde rie. Toi, Lepidus, et tous les autres . Levez-vous, riez. Je veux, vous entendez, je veux vous voir rire ». Il fait régner la peur et ne s’en cache pas, il est même heureux de procéder ainsi « Non, mais regarde-les, Caesonia. Rien ne va plus. Honnêteté, respectabilité, qu’en dira-t-on, sagesse des nations […] Tout disparaitdevant la peur. La peur, hein Caesonia, ce beau sentiment, sans alliage, pur et désintéressé, un des rares qui tire sa noblesse du ventre ».
Puis dans le dernier extrait, le roi va mourir mais n’arrive pas à se le mettre en tête. Il ne veut surtout pas comprendre que maintenant il n’a plus aucun pouvoir et c’est ce qui le dérange le plus « - (Le roi) Alors, danse – (Marie) Je ne peux pas » ouencore « -(le roi) Avance vers moi en souriant. –(Marie) Oui, sire. – (le roi) fait le donc ! » Il essaye tant bien que mal à donner des ordres mais rien ne se passe « J’ordonne que les arbres poussent du plancher. J’ordonne que le toit disparaisse. Quoi ? Rien ? … » Pour conclure, les rois ne remplissent pas leurs fonctions, ils imposent leurs propres règles par la terreur. On peut remarquer...
tracking img