Les figures de style

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (868 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES FIGURES DE STYLE

Une figure de style, c’est un moyen par lequel l’auteur donne forme et sens à ce qu’il dit. Il peut jouer sur le lexique ou sur la construction des phrases.

1. Les figuresde la ressemblance / d’images:

LA COMPARAISON : deux éléments sont rapprochés à cause d’un point commun. Le rapprochement s’effectue grâce à un mot-outil de comparaison: comme, tel, sembler, pareilà ...
Ex : Il est beau comme un dieu. Elle avait des yeux pareils à des agathes. Ce champ de blé ressemble à un océan.

LA METAPHORE : il s’agit d’une comparaison sans mot-outil entre deuxéléments qui n’ont d’habitude pas de point commun évident. Elle est plus frappante que la comparaison. La métaphore est dite filée lorsqu’elle s’étant à plusieurs termes.
Ex : Ce garçon, c’est un dieu! Lesagathes de ses yeux brillaient. Cet océan de blé est superbe.

LA PERSONNIFICATION : c’est la représentation d’une chose ou d’un animal sous une forme humaine.
Ex : Le vent mugissait dans lesbranches et hurlait sous les portes (perosnnification du vent).

L’ALLEGORIE : on utilise un être vivant ou une chose pour représenter une idée.
Ex : la mort est souvent symbolisée par une femme arméed’une faux (la femme = concret représente la mort = abstrait).

2. Les figures de l’opposition :

L’ANTITHESE : deux mots ou expressions s’opposent, ils sont mis en situation d’opposition.
Ex : Vouscroyez avoir la force et l’inpunité, mais je crois avoir la vérité et l’innocence.

L’OXYMORE : elle consiste à placer l'un à côté de l'autre deux mots opposés. C’est le rapprochement de deux termesnormalement antithétiques.
Ex : « Cette obscure clarté » (Corneille, Le Cid ), un silence éloquent, un mort-vivant etc. 

LE CHIASME : sur 4 éléments, le premier et le 4ème peuvent être associés,le 2ème et le 3ème peuvent être rapprochés.
Ex : Et l’on voit de la flamme aux yeux des jeunes gens

Mais dans l’oeil du vieillard on voit de la lumière. (Hugo)

L’ANTIPHRASE : elle...
tracking img