Les fleurs du mal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (515 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Fleurs du Mal

C. Baudelaire

Biographie:
Charles Pierre Baudelaire est né le 9 avril 1821 à Paris et meurt le 31 août 1867, il avait 46 ans.
Il est reconnu comme l’un des plus grandspoètes de l’histoire de la poésie mondiale notamment grâce à ces deux plus grandes œuvres, Les Fleurs du Mal et le Spleen de Paris, qui est paru post mortem.

Le livre:
Ce livre est un recueil de poèmesqui reprend la majeure partie de l’œuvre de Baudelaire à depuis 1840.
Il a été édité 3 fois.
La première en 1857, la deuxième en 1861 et la troisième, posthume en 1868.
La première édition a étél’objet d’un procès dès sa parution pour outrage à la morale publique et outrage à la morale religieuse et fut censurée.
Et ce n’est qu’en 1949 que Baudelaire et ses éditeurs ont été réhabilités.Thème: La femme
La femme est représentée sous de nombreux aspects comme la beauté, la mort, la douleur et on la reconnaît grâce à l’utilisation d’une majuscule comme dans la mort (XIX): « La Mort noustient souvent par des liens subtiles ».
Il fait également référence à certaines femmes de la littérature et de la Mythologie grecque: Eurydice, Echo, Circé, Diane, Vénus, Cybèle, Lady Macbeth.

Etégalement nombre de ses poèmes font référence à trois femmes (Jeanne Duval, Apollonie Sabatier et Marie Daubrun), ses trois muses et amantes qu’il a eues tout au long de sa vie de poète et qui l’ontinspirés.

Il y a donc trois cycles dans le Spleen et Idéal, qui est la première partie des Fleurs du Mal.

Le premier cycle se situe entre « Parfum exotique » et « Je te donne ces vers afin que simon nom » et il est dédié à Jeanne Duval, une mulâtresse avec qui Baudelaire avait entamé une relation.

Le deuxième cycle commence à partir de Semper Eadem et fini à XLVII. Il est dédié à ApollonieSabatier, une belle et jolie jeune femme qui était entretenue par le fils d’un banquier.
Le troisième et dernier cycle est dédié à Marie Daubrun, une actrice.

Baudelaire voit la femme comme...
tracking img