Les fleurs du mal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (291 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
I. Les titres

1) - "Les Fleurs du mal" => projet poétique de Baudelaire : extraire la beauté du mal, transfigurer par le travail poétique l'expérience douloureuse del'âme humaine en proie aux malheurs de l'existence (Baudelaire dit : " tu m'as donné ta boue, j'en fais de l'or ").
Le mal fait référence à quatre types de mal :
    - malsocial (être déchu)
    - mal moral (goût pour le crime et le sadisme)
    - mal physique
    - mal métaphysique (âme angoissé car il ne croit pas en Dieu)
Oxymore :Fleurs/mal

2) - Spleen : mot anglais qui désigne la rate : en effet, on croyait autrefois, selon la théorie des humeurs d'Hippocrate, le sentiment de mélancolie étaitd'origine physiologique et, plus précisément, il venait de la bile noire sécrétée par la rate. Le mot Spleen traduit donc chez Baudelaire l'ennui et le dégoût généralisé de la vie.3)

II. Les thèmes dans

1)

Les Fleurs du Mal sont divisées en quatre cycles, dont les premiers s'inspirent de trois de ses maîtresses : on distingue ainsi lecycle de Jeanne Duval, le cycle d'Apollonie Sabatier, une semi-mondaine présentée par Baudelaire comme une madone pure et inaccessible, le cycle de la comédienne MarieD'Aubrun, et un quatrième cycle consacré à des femmes diverses, réelles ou fictives.
-Les poèmes XXII (parfum exotique) à XXXIX constituent le cycle de Jeanne Duval
Une nuit quej’étais près d'une affreuse Juive... 
-Les poèmes XL (Semper Eadem) à XLVIII consacrent le cycle de Mme Apollonie Sabatier, surnommée « La Présidente »
À celle qui esttrop gaie
– Les poèmes XLIX (Le Poison) à LVIII forment le cycle de Marie Daubrun, actrice.
(cd. « Mon enfant, ma sœur/ Songe à la douceur/ D’aller là-bas vivre ensemble ! »)
tracking img