Les formes de contestations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1220 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction : Depuis toujours, le peuple a contesté les désistions de son gouvernement. Pour cela il y a différente façon de le faire, c’est ce que nous verrons dans la 1ere partie. En seconde partie, des exemples de grandes contestations seront données. Par la suite une conclusion sera faite, et cela montrera que, certes les citoyens peuvent se mobiliser pour contester lesdécisions de son gouvernement mais celui-ci reste quand même maitre de ses actes et fait ce dont il a envi

I/Quelques définitions.
a) La pétition.

Une pétition est une requête par écrit adressée à une autorité quelconque par une personne ou un groupe qui formule une demande, une plainte, un vœu ou expose une opinion. Initiée par des associations ou d'autres organismes de la sociétécivile, elle permet de formuler un idéal et d'exprimer une critique sur une situation considérée comme injuste.
La pétition antisémite (en allemand Antisemitenpetition) est le nom donné à une pétition de 1880-1881, adressée au chancelier impérial et ministre-président de Prusse, Otto Von Bismarck, par le mouvement antisémite Berliner Bewegung, demandant la suppression des loisd'émancipation des juifs. Karl Friedrich Zöllner

b) La manifestation.

La manifestation signifie l’action de manifester. C’est une expression de quelque chose par un rassemblement de personne voulant faire connaître leur opinion.
Elle est employée pour des raisons politiques, culturelles, ou sociale. La manifestation n’est pas forcément « contre » quelque chose, exemple de lamanifestation du 1er Mai.

Les syndicats ont compté 3 millions de personnes dans la rue contre les retraites (900 000 selon la police).

c) La grève.
La grève est une action collective consistant en une cessation concertée du travail par les salariés d'une entreprise, d'un secteur économique, d'une catégorie professionnelle ou par extension de toute autre personne productive,souvent à l'initiative de syndicats. Cette action vise à appuyer les revendications des salariés en faisant pression sur les supérieurs hiérarchiques ou l'employeur (chef d'entreprise ou patron), par la perte de production que la cessation de travail entraîne. Il s'agit d'une épreuve de force : le gréviste n'est pas rémunéré alors que l'entreprise ne produit plus et perd de l'argent.
Lagrève de Louiseville en 1952 est, avec celle de l'amiante en 1949 et celle de Murdochville en 1957, l'une des trois grandes grèves de l'après-guerre restées célèbres dans la mémoire collective des Québécois. Comme les deux autres, elle montre le parti pris du gouvernement Duplessis envers les employeurs, ainsi que ses méthodes visant à contrer les moyens de pression des grévistes quifont alors valoir leurs revendications.

II/ Les contestations, sont-elles écoutées, ou même possible ?

a) Les grandes manifestations en France.
Il ne faut pas forcément allez très loin pour voir des contestations de citoyens contre le gouvernement. En effet en France il y en a eu quelques une plus ou moins violente. En Mai1968, une révolte à la fois, étudiante, politique, et ouvrière a lieux, toutes ces classes manifeste contre le pouvoir Gaulliste, l’impérialisme et le capitalise que la France subis à cette époque. Le mouvement a commencé avec un meeting sans heurt à la cours de la Sorbonne. Mais les force de l’ordre évacuent les étudiants par la force craignant que la manifestation ne dégénère.
Cen’est que dans la nuit du 10 au 11 mai que les CRS prennent d’assaut les barricades des étudiants dans le quartier Latin à Paris. C’est à partir de ce moment que des manifestations et des émeutes anti policières éclatent dans la capitale. La fin de ses émeutes a lieux avec l’intervention de l’armé et de chars qui reprennent le contrôle de Paris, sous les Ordres de De Gaulle....
tracking img