Les fourmis

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5029 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Marylou DufournetSynthèse TPE
 
Equipe : Phoungmalay SENGSAVAN, Sarah IDER, Marylou DUFOURNET
 Série : S
 Thème : L’Homme et la Nature
 Couplage disciplinaire : Biologie – Chimie
 Sujet : Phéromones et Fourmis : « Quel est le rôle des phéromones dans la communication des fourmis ? »
 
  Phoungmalay et moi avons rapidement choisi de  nous associer, car nous voulions toutes les deuxtravailler sur un thème en rapport avec la zoologie. Je crois que c’est moi qui ai suggéré l’idée de la communication chimique chez les fourmis, et Phoungmalay a trouvé ça très intéressant. Sarah a bien aimé l’idée aussi, et rejoint notre équipe. Nous n’avons jamais changé de thème, mais nous avons mis plusieurs mois à définir précisément notre problématique et un plan en accord avec celle-ci (il suffitde regarder le carnet de bord pour s’en rendre compte). Nous avions pour objectif initial de vérifier si l’hypothèse avancée par Werber dans la Trilogie des Fourmis, une communication chimique entre humains et fourmis, était réalisable. Seulement, le sujet appartenant trop au domaine de la science fiction, et les sources étant peu nombreuses, cela s’est révélé beaucoup plus complexe que nous nel’imaginions. Nous avons donc décidé de le simplifier, et d’étudier l’utilisation des phéromones par les humains pour influencer le comportement des espèces. Nous n’avons pu trouver qu’un exemple correspondant à cette idée, le piégeage, et il ne nous intéressait pas vraiment, d’autant qu’il n’avait plus grand chose à voir avec les fourmis… Finalement, nous nous sommes intéressées à la communicationchimique entre les fourmis elles-mêmes, et avons eu l’idée d’en élever, pour étudier leur réaction face à une phéromone de synthèse (ce que nous avons en fait gardé de notre deuxième sujet).
 
Une fois sûres de notre sujet, nous avons commandé une fourmilière, qui deviendrait le sujet de nos observations et le théâtre de nos expériences. Nous nous sommes mis en quête d’une phéromone assez simple,que l’on pourrait facilement se procurer, et nous sommes tombées d’accord sur du nonadécène. Dans le même temps, nous avons produit un plan plus ou moins définitif. Le partage du travail n’a pas été trop difficile : il était logique que Sarah, qui gardait la fourmilière chez elle, et qui s’intéressait beaucoup au comportement des fourmis, s’occupe de la présentation générale des fourmis, de leurmode de vie, et de la nécessité de leur communication ; Phoungmalay tenait absolument à prendre en charge ce qui concernait l’anatomie des fourmis et son rôle dans la communication ; et ce qui m’attirait le plus était la partie chimie de notre TPE, l’étude des phéromones, de la chimie organique et du nonadécène en particulier. Pour sa partie, Sarah s’est appuyée sur ses observations de notrepetite communauté de fourmis, ainsi que sur des ouvrages généraux traitant de fourmis. Phoungmalay s’est servi d’Internet, et de l’ouvrage de Rémy Borssut  « La communication chimique chez les animaux » (Belin, 1997, 143 pages, A la croisée des sciences).
Pour ma part, j’ai travaillé à partir de notre manuel de chimie et  de quelques thèses disponibles sur le net, ainsi que du site Pherobase, et del’ouvrage précédemment cité.
 
  Notre sujet répond bien à la consigne de couplage bidisciplinaire, en liant biologie et chimie. En effet, nos deux premières parties, l’étude générale des fourmis, correspondent à la myrmécologie, branche de l’entomologie, elle-même branche de la zoologie, et donc de la biologie. La troisième partie, qui traite du rôle des phéromones, se situe à mon avis encore dansla biologie, car nous ne parlons pas vraiment de l’aspect technique des phéromones. La dernière partie, enfin, est essentiellement consacrée à la chimie : le fonctionnement de la Chromatographie en Phase Gazeuse (pour l’identification des phéromones), et la chimie des phéromones (chimie organique). La toute fin de notre dernière partie, qui sera l’expérimentation même du nonadécène dans...
tracking img