Les fusions et acquisitions et culture d'entreprises

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7200 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le développement de l’activité de fusions-acquisitions en Europe : une approche en termes d’écarts de valorisation
Version provisoire

Lucian Viorel Briciu Université de Poitiers Laboratoire CRIEF-MOFIB* MSHS, 99, Avenue du Recteur Pineau 86000 Poitiers Tél : +33.5.49.45.46.79 E-mail : lucian.briciu@univ-poitiers.fr

Résumé En mobilisant une approche en termes d’écarts de valorisation, cetarticle propose une étude économétrique de la motivation de la manipulation de la valeur de marché des firmes européennes qui ont réalisées des fusions-acquisitions durant la période 1985-2002. Cette motivation ne pouvant pas être testée directement, l’existence d’une relation entre l’évolution des prix des actions et celle l’activité de fusions-acquisitions réalisées par des firmes européennes estainsi étudiée en se fondant sur des données de panel correspondant à 15 secteurs dans 8 pays européens. Si une certaine relation semble exister, il n’est pas évident que la manipulation de la valeur de marché par les firmes acquéreuses puisse expliquer à elle seule le développement de l’activité de fusions-acquisitions réalisées par des firmes européennes depuis le milieu des années 80.

Motsclés : activité de fusions-acquisitions, écarts de valorisation, surévaluation, données de panel.

*

Faculté de Sciences Economiques, 93, Avenue du Recteur Pineau, 86000 Poitiers.

1

I. Introduction

Bien que l’activité de fusions-acquisitions soit un phénomène relativement ancien aux EtatsUnis1, elle ne s’est vraiment développée au niveau européen2 que depuis le milieu des années 80et s’est intensifiée à la fin des années 80. Après une période de relative stabilité entre le début et le milieu des années 90, l’activité de fusions-acquisitions a connu une autre intensification à la fin des années 90 (voir Graphique 1). Graphique 1. Evolution du nombre de fusions-acquisitions réalisées par des firmes européennes, 1985-2002
4000

3000

2000

1000

0 86 88 90 92 94 96 9800 02 N F A U E-15

Source : calculs personnels à partir de la base de données SDC Platinum

Si de nombreuses explications ont été avancées3 pour comprendre les fusions-acquisitions, l’évolution de l’activité de fusions-acquisitions, surtout en Europe, reste encore assez mal expliquée. Pour appréhender le développement récent de l’activité de fusions-acquisitions en Europe (depuis le milieudes années 80), cet article mobilise une explication fondée sur l’asymétrie d’information. En se basant sur l’hypothèse d’inefficience temporaire des marchés financiers, à savoir que l’information dont ces derniers disposent à certains moments est incomplète, on

De nombreuses fusions-acquisitions ont commencé à se manifester aux Etats-Unis dès la fin du XIX-ème siècle (Scherer et Ross, 1990). 2On fait référence ici à l’Europe communautaire (UE-15). 3 On peut ainsi noter les explications liées à la recherche des économies d’échelle, à l’accroissement du pouvoir de marché, etc. Voir, pour une revue des différentes explications des fusions-acquisitions, les études récentes de Coutinet et Sagot-Duvauroux (2003) et Meier et Schier (2003).

1

2

considère que des managers rationnels etmieux informés que les marchés tentent d’exploiter des écarts de valorisation existant en raison de l’asymétrie d’information. Comme deux motivations des fusions-acquisitions liées aux écarts de valorisation ont été mises en évidence dans la littérature, une analyse de celles-ci dans le contexte européen a été réalisée dans la première partie de cet article afin de dégager la motivationprédominante. La deuxième partie propose une étude économétrique de cette motivation.

II. Une approche en termes d’écarts de valorisation du développement de l’activité de fusions-acquisitions

Lorsqu’en raison de l’asymétrie d’information des écarts de valorisation apparaissent, deux types d’incitation à des fusions-acquisitions peuvent exister. En effet, des entreprises seraient incitées à...
tracking img