Les geckos: kezako?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1418 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les geckos sont des reptiles, et plus précisément des squamates. Ils font partie du groupe d'animaux que l'on appelle « lézard » dans le langage courant.

En tant que famille de reptiles ils sont très adaptables, et on rencontre ces animaux dans de très nombreux pays, tels que ceux des zones équatoriales, tropicales et tempérées, aussi bien dans des déserts, bush, forêts humides, zonesmontagneuses…

Certaines espèces étant d'un élevage facile et très colorées on rencontre certains de ces animaux dans les élevages de terrariophiles, ce qui explique qu'ils soient relativement connus du public.

Les geckos, comme tous les reptiles, sont poïkilothermes, c'est-à-dire que leur température corporelle varie en fonction des conditions extérieures.
Cela ne veut pas dire que ces animauxtolèrent n'importe quelle température. Ils ont une température corporelle préférentielle, où leur organisme fonctionne au mieux. En deçà d'une température minimale, certaines fonctions biologiques sont perturbées, comme la digestion ou les défenses immunitaires, et en deçà d'une température critique ils meurent. Symétriquement au délà d'une température maximale leur organisme s'emballe et ils finissentégalement par mourir.

Ils vont ainsi adopter un comportement visant à maintenir leur température dans une plage adéquate, en s'exposant au soleil ou au contraire en s'en protégeant.
Ces températures préférentielles, minimales et maximales varient énormément selon les espèces. Les geckos vivant dans les déserts peuvent supporter des températures supérieures à 35 °C, alors que ceux habitant desrégions plus tempérées supporteront difficilement des températures supérieures à 30 °C. De la même façon les températures minimales supportées peuvent varier de 20 °C pour les plus élevées à quelques degrés au-dessus de zéro pour les plus basses. Dans les régions soumises à des hivers, les geckos peuvent avoir une période de repos, où leur activité est fortement réduite, et parfois même entrer enhibernation pour les climats les plus rudes.

Les geckos, comme (quasiment) tous les lézards, sont des quadrupèdes. Ils possèdent un corps allongé, avec une tête assez grosse par rapport au volume du corps. La jonction entre le corps et la tête est quasi absente. Tous les geckos sont pourvus d'une queue dont la morphologie est très variable selon les espèces : plus ou moins longue, fine ouépaisse, aplatie, avec des écailles fines ou apparente. La quasi-totalité des geckos sont capables d'autotomie, perte volontaire de la queue afin d'échapper à un prédateur. La queue repousse ensuite, mais généralement avec un aspect et des caractéristiques dégradées, et cette faculté diminue avec l'âge et le nombre de repousses. De plus chez certaines espèces la queue sert de réserve de graisse (genredes Eublepharis par exemple) ce qui peut être fatal en période de disette.
Le dessous du corps est en général clair, avec des écailles traversant tout le ventre latéralement, comme chez les serpents.
Les pattes sont très latérales, ancrées sur le bas du corps. La partie haute remonte le long du corps, puis redescend et se termine par des pattes dotées de cinq doigts. Ceux-ci peuvent être deforme très variées en fonction du milieu de vie : très larges (arboricoles en général), très fines, allongées, parfois palmées (marche sur le sable). Toutes sont dotées de griffes généralement rétractables.

Comme pour les autres lézards, la peau des geckos est couverte d'écailles. Selon les espèces, les écailles sont fines et plates, quasiment invisibles, avec un aspect satiné. Elles peuventégalement être assez grandes et épaisses, voire former de petites bosses ou piquants. Elles n'atteignent cependant pas la variété de forme d'autres lézards comme chez certains caméléons, agames ou autres iguanes.

La peau des geckos peut prendre de très nombreuses couleurs, et certaines espèces en présentent de très vives et très contrastées comme chez les Phelsuma. On rencontre ainsi du blanc, du...
tracking img