Les grandes découvertes de la renaissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1625 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 février 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

Au XVeme siècle, les terres connues par les européens s’étendent du Nord de la Scandinavie jusqu’au Nord de l’Afrique et du Moyen Orient. Les croyances font que les européens sont persuadés qu’au delà de l’horizon que l’on peut voir du bord de mer il n’y a rien. Pourtant des navigateurs européens vont trouver le courage nécessaire pour prendre la mer et naviguer au delà decet horizon. Les premiers à tenter le voyage sont les Portugais. Ces expéditions rapporteront de nombreuses découvertes pour le monde de la Renaissance. Certaines expéditions remporteront un vif succès car les navigateurs découvriront de nouveaux continents. C’est le cas de l’Afrique Australe et bien évidemment de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb en 1492. Ces expéditions ont doncpermis de faire la découverte de nouvelles terres mais elles ont également permis de révéler au monde de la Renaissance que la Terre est ronde.
Quel était le but de ces expéditions maritimes ?
Qui furent les grands acteurs des découvertes géographiques de la Renaissance ?
Comment les Grandes Découvertes ont-elles transformé la vision européenne du monde ?

Synthèse :

Pour oserces expéditions, il faut bien connaître la Terre, avoir les moyens matériels pour naviguer et maîtriser les techniques de navigation. En revanche la connaissance de la Terre à cette époque n’est pas exacte. En effet pour les européens la Terre est plate. Cependant, la création de nouveaux matériaux et l’amélioration de certaines techniques ont permis aux navigateurs de parcourir de longuesdistances en mer et ainsi de découvrir de nouveaux continents. Ces découvertes ont permis de changer la vision du monde des européens
En effet au début du siècle leurs connaissances du monde s’étend du Nord de la Scandinavie (au-delà c’est le grand froid) jusqu’au Nord de l’Afrique et du Moyen Orient (plus bas c’est la chaleur insupportable). Contrairement aux européens les arabes ont profités desconnaissances des Grecs pour améliorer leur savoir géographique. Cela leur a donc permis un commerce plus étendu avec l’Extrême Orient, ainsi qu’avec l’Italie qui va favoriser la diffusion de leurs connaissances géographiques en Europe. De plus, au début de la Renaissance, le courant humaniste entraîne un regain d'intérêt pour les écrits des anciens Grecs et leur traduction pour que plus de personness'y intéressent. La traduction de ces auteurs Grecs, comme Ptolémée, va permettre aux européens de rectifier les erreurs des peuples antiques.
En même temps que les connaissances géographiques, la technique évolue également. Les navigateurs vont se servir de la latitude (situation par rapport a l’Equateur), calculée par l’Astrolabe ou l’Arbalète pour se situer. Ils vont également se servir d’uneautre grande innovation qui est le concept de la boussole inventée par les chinois, importée par les arabes puis améliorée par les italiens. Il existe également l’apparition des portulans qui sont des cartes de k’époque et qui ont servi aux navigateurs pour se situer. Mais bien plus nécessaire que l’arrivée de ces nouveaux outils, certes utiles, c'est la construction des bateaux qui change pourpermettre de grands voyages sur les mers tourmentées. Les types de navires disponibles à cette époque sont soit la galère à rames, soit la nef. La première est trop basse pour affronter les hautes vagues de l'océan. La seconde est trop lente du fait de son unique mat et de sa seule voile. Les portugais mettent en oeuvre un navire doté de trois mats et de cinq voiles, plus léger que la nef etsuffisamment haut pour résister aux fortes houles. C'est la Caravelle. Seulement il faut un équipage de 25 hommes et leur pont découvert ne protège ni les hommes ni les provisions. Ces navires seront encore améliorés par la suite. Les bateaux étaient armés de bombardes (ancêtre du canon), qui étaient des pièces d’artillerie apparut pendant la guerre de 100 ans qui lançaient des boulets de pierre ou de...