Les grandes religions

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1410 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Revoir les définitions du sacré, ses caractéristiques et les exemples apportés en classe. Le sacré :Quelque chose que toutes les nations partages et ne parviennent pas à expliquer.
L’inverse de sacré est tabou
Il y a le sacré positif -> la naissance
Et il y a le sacré négatif -> la mort
Tabou et sang des menstruations est aussi un sacré négatif
Caractéristiquedu sacré : l’ambivalence
Sacré :
par nature
Par fonction
Définition du petit robert : Qui appartient à un domaine séparé, interdit et inviolable (par opposition à ce qui est profane) et fait l’objet d’un sentiment de révérence religieuse.
Faire la distinction entre : Rite :Action répétitive qui vise à mettre de l’ordre dans le monde. Nous avonsbesoin de ritualiser notre vie pour faire un ordre, faire quelqu'un d’équilibré. Ce qui vient actualiser le mythe.
Mythe : Une histoire qui donne du sens à la vie.
1ère forme de discours religieux :
3 questions principales que les humains se posent. À quelles questions répond le mythe?
Qui suis-je?
D’où je viens?
Ou je vais, ce qui se passe après ma mortMythe fondateur : Adam et Ève
Religion cosmique; ex. Brahman-Vishnu-Shiva
Dogme : imposé par une religion; doit être cru et observé.
Foi : L’engagement, extrêmement exigeant. La foi s’alimente au doute
Expérience religieuse : Expérience d’une transformation, les gens qui ressortent de celles-ci sont changés à jamais.
Sentiments religieux : Pas la religion, ni la croyance. Le sentimentreligieux est ce qui précède (avant religion).
C’est le besoin affectif d’être relié à autre chose qu’à soi-même.
C’est comme un gout (aspiration) confus à être en harmonie avec le monde. Le gout d’en pénétrer les secrets. (amour universel)
C’est aussi le désir de communiquer avec des forces sensibles que l’ont pressent à l’œuvre dans l’univers.
Penchant pour lemystère.
Il n’implique pas une croyance déterminée
Sacrifice : Ce qui permet aux Dieux de vivre. (Action sacrée fait par une personne selon certains rites.) (ex. fleurs à des funérailles, hostie à l’église).
Tabou : Sacré négatif. Le tabou dans toutes les religions est le sang menstruel. La substance la plus négative et la plus tabou est le sang, surtout le sang menstruel.Système d’interdiction de caractères religieux appliqués à ce qui est considérée comme sacré. (Sacré négatif, 1er tabou religieux = Interdit de l’inceste et du meurtre; 2e tabou religieux = le sang)
Prières : L’acte religieux par excellence. (La religion en action)
Religion : (Religare – relier / religere - relire)
Définition phénoménologique : Ce qui nous relie les uns aux autres et quin’est pas nous même.
Perspective sociologique : Institution qui encadre le sacré
Pour l’Hindouisme. Clarification de vocabulaire. Dharma : La loi universelle, énergie dans la matière.
Brahmane : Membre de la plus haute caste
Samsara : La roue de l’existence
Karma : Rétribution des actions. Loi individuelle.
Moksha : Un des quatre buts de la vie, but suprême de lavie, signifie la libération spirituelle. Tout hindou cherche Moksha.
Brahman : Dieu des énergies universelles. Le tout le grand dieu. Il est au dessus et au-delà du culte, il n’a guère de temple.
Maya : Tout est illusion, tout est maya. Philosophie pessimiste.
Veda : Textes sacrés
Atman : Le soi intérieur
Yoga(les* étapes du Yoga)* :
Réfrènement-Yama
Discipline-Niyama
Attitudes et positions du corp- Asana
Rythme de la respiration- Pranayama
Détachement (ou émancipation de l’activité sensorielle de l’emprise des objets extérieurs) – Pratyahara
Concentration- Dharana
Méditation yogique- Dhyana
Libération- Samadhi
*Les dieux de l’Hindouisme (trimurti*) : leurs symboles féminins et les objets...
tracking img