Les grandes tendances des journeaux belges francophones

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1189 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les grandes tendances des journaux belges francophones

Après avoir analysé, trié, classé et commenté les informations contenues dans six journaux francophones concernant la menace nucléaire au Japon (journaux datant du lundi 14/03/11), nous avons pu remarquer que des divergences apparaissaient au fur et à mesure que nous établissions des critères d’analyse (voir tableau). Ces divergences sonttantôt minimes, tantôt conséquentes, ce qui nous permet de dégager les priorités de chaque journal tant au niveau du tri de l’information qu’aux choix de présentations. Chaque journal a un but précis, un effet souhaité sur le lecteur et donc une ou des méthodes particulières concernant le « largage » d’informations, leur mise en page, etc. Je vais donc maintenant essayer de découvrir lespriorités de chaque journal et tenter de définir pour chaque leur « philosophie » ou leur « but ». Ce compte rendu serra fait à l’aide d’indices qui nous serrons donnés dans chaque journal (articles, mise en page,…). Le tableau qui se trouve en fin de compte rendu est la liste de critères ainsi que les résultats qui nous ont servi à l’analyse. L’ordre de présentation a été décidé selon la taille queprenait « l’information du Japon » ainsi que le nombre de pages qui lui sont consacrées.

Tout d’abord, nous allons parler de la Meuse. Pourquoi la Meuse en premier ? Parce que c’est le journal qui nous a le plus choqué au niveau de la première de couverture car le séisme et la menace nucléaire ne constituait qu’un neuvième et le journal ne consacrait que quatre pages à cette information. Le grostitre étant « Le Standard retrouve le top 6 avant la coupe », et le second nettement plus discret « Panique nucléaire du Japon », nous avons eu une impression d’évènement secondaire bien moins important que la victoire du Standard… De plus, « Panique nucléaire au Japon » est plutôt alarmiste comparé aux 5 autres titres. Au niveau du nombre de morts, tous les journaux sont la même lignée (Plus10.000 morts). Les 4 pages concernant le Japon sont composées d’images et d’articles sans ordre précis plus une carte explicative des localisations des secousses etc. Les articles sont princpalements axés sur le fonctionnement du nucléaire, les risques en Belgique, … En conclusion pour la Meuse, nous pouvons remarquer que le journal rapproche les évènements japonais avec le nucléaire belge poursusciter une certaine émotion chez le lecteur. Mais n’oublions pas, l’information principale et sportive, les évènement du Japon arrivent au second plan, voir moins.

Deuxièmement, nous allons parler de la Dernière Heure car elle est sur la même lignée que la Meuse. L’information principale reste sportive : « le foot belge pète un câble ». Le Japon vient encore une fois au second plan avec ce titre «Le Japon au bord du chaos ». Cependant, 1/3 de la première page et concernée par le Japon. Tout comme la Meuse, 4 pages y sont consacrées, la majeure partie des pages sont des images chocs et des articles poignant qui veulent créer l’émotion chez le lecteur. En conclusion, pour la Dernière Heure, nous pouvons dire qu’elle se rapproche fort de la Meuse tant pour l’information principale qui est lesport, qu’au niveau de l’organisation de l’information japonaise.

Troisièmement, nous allons parler de l’Avenir qui compte le même nombre de pages que la Meuse et que la DH mais dont la moitié de la couverture concerne le Japon. Le gros titre concerne enfin l’information liée aux séismes et aux problèmes nucléaires avec ce titre : « L’angoisse nucléaire » (qui serra également le titre des 3autres journaux). Ils y a beaucoup d’images, de schémas et d’explications concernant les centrales nucléaires. Ce journal a déjà plus tendance à vouloir informer le lecteur que de vouloir vendre à tout prix.

Quatrièmement, nous allons parler du Métro qui est un cas un peu particulier. Comme ce journal est gratuit et destiné aux navetteurs qui n’ont pas toujours le temps de lire tout un...
tracking img