Les hauts de hurlevent

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1529 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PARTIE 2. APPROCHE ANALYTIQUE DE L’ŒUVRE
Dans cette deuxième partie qui est la partie pratique du travail, nous verrons deux chapitres qui comporterons respectivement, une analyse sur l’œuvre, débutant par certains concepts et théories à suivre dans le roman pour faire ensuite une comparaison entre notre auteur de prédilection, sa vie, sa société et tirer enfin la conclusion à notreproblématique de départ, et voir s’il s’agit bien d’une autofiction.
CHAPITRE 1. CONCEPTS ET THEORIES D’ANALYSE
Introduction
Pour les objectifs de notre recherche, nous avons opté pour l’approche ‘‘biographique’’, qui permettra de voir si notre auteure a pris des éléments de sa vie et de sa société, en d’autre termes de la réalité pour les transfigurer dans son œuvre Les hauts de hurle vent, nousverrons aussi la part de la fiction apportée par Emily Brontë et le pourquoi de la chose, c'est-à-dire qu’est-ce qu’il l’a poussé à le faire, sans oublier la dimension philosophique de notre notion traitée.
I. La notion de l’autofiction
1. Qu’est-ce que l’autofiction ?
Dimension philosophique du terme
* Définition du Larousse encyclopédique
« Autobiographie empruntant les formesnarratives de la fiction.» (LAROUSSE, 2009 :
http://www.larousse.fr/encyclopedie/nom-commun-nom/autofiction/24331)
* Article
« C’est en 1977 que Serge Doubrovsky invente le mot autofiction pour désigner sa propre pratique initiée dans Fils (Galilée, 1977), qu’il vient alors de publier. Dans son prière d’insérer, il note, afin de définir son travail et de le distinguer de la traditionnelleautobiographie, qu’il s’agit d’une « Fiction, d'événements et de faits strictement réels […]. » Par opposition, il évoque l’autobiographie comme « un privilège réservé aux importants de ce monde, au soir de leur vie, et dans un beau style ».[…]Serge Doubrovsky résume à travers différentes formules telles que « Ma fiction n’est jamais du roman. J’imagine mon existence » ou encore « Si j’essaie de meremémorer, je m’invente ». En fait, ce que met à jour l’autofiction, c’est l’impossibilité de l’autobiographie. En effet, depuis l’avènement de la psychanalyse, il parait illusoire de vouloir se dire, se « capter » dans la mesure où le moi est insaisissable, multiple, fragmenté. L’écriture de soi devient dès lors une entreprise incertaine sur laquelle pèsent les légitimes soupçons du lecteur. Sil’autofiction existe avant que Serge Doubrovsky n’invente le néologisme (chez Colette ou Céline par exemple), le genre se développe de manière spectaculaire, en France principalement, au début des années 80. […]l’autofiction rassemble des écrivains aussi différents que Serge Doubrovsky, Hervé Guibert, Guillaume Dustan, Christine Angot, Camille Laurens, Chloé Delaume, Christophe Donner ou PatrickModiano, pour n’en citer que quelques-uns. Depuis le début des années 2000, l’autofiction souffre d’une mauvaise presse. Le terme, employé de manière approximative, s’est vulgarisé et est désormais utilisé pour désigner – à tort – un ensemble de textes dans lesquels les auteurs se livrent à des confessions et des aveux relevant davantage du sensationnel que d’un véritable travail sur soi, sur lamémoire, l’identité... De son côté, la critique universitaire cherche à cerner et à définir les frontières de ce nouvel objet littéraire parfois problématique comme le démontrent les nombreuses publications récentes […]. Au-delà du phénomène de mode – et l’exportation du terme à l’étranger en témoigne – l’autofiction semble être devenue la forme postmoderne du questionnement du sujet, de son identité,de son intimité, de son intériorité.» (GENON, Arnaud,2008, http://resilience-autofiction.over-blog.fr/ext/http://www.larousse.fr/encyclopedie/article/Autofiction_/11009123)

* La théorie de Genette et Kaufman

Gerard Genette conçoit l’autofiction comme étant un texte dans lequel l’écrivain s’engage à Dépeint une histoire dont il est le héros mais qui ne lui est jamais arrivée....
tracking img