Les humanistes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (301 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 septembre 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
A la fin du XVe siècle et au début du XVIe, des savants, des artistes, des religieux veulent rompre avec le Moyen Âge et sa manière de penser. Ils admirent l'Antiquitégréco-latine ainsi que sa vision de l'homme et du monde. Ce sont les humanistes.
Ils rejettent tout ce qui rappelle le Moyen Âge, et critiquent la trop grande puissance de la religion. Ilsaffirment que l'homme peut comprendre et transformer le monde grâce à la connaissance, qu'il est bon et "mesure de toute chose".
Pour eux l'homme est l'image de Dieu : en étudiantl'homme, on étudie donc l'image de Dieu et Dieu lui-même.

Le XVe siècle italien, appelé le Quattrocento, est la grande époque de l'humaniste italien. Parmi ses représentant, onpeut citer Lorenzo Bruni, Marsile Ficin, Machiavel. Pic de la Mirandole est l'auteur du "Discours sur la dignité humaine", un ouvrage important de la Renaissance dans lequel l'hommeest un être unique et libre, maître de son destin, ce qui réduit beaucoup l'importance de la religion. C'est une idée très originale à cette époque.

Le Hollandais Erasmesymbolise à lui seul l'idéal des humanistes, mais aussi leur style de vie, car il voyage beaucoup. Il est considéré comme un grand maître intellectuel, un érudit et un latiniste. Ilcritique les abus de l'Eglise, favorisant donc les idées de la Réforme protestante.
En Angleterre, son ami Thomas More est l'auteur d'un très célèbre traité "Utopie" où il décrit unesociété idéale.
En France, Rabelais utilise le genre de l'épopée burlesque dans "Pantagruel" et "Gargantua" pour exprimer ses idées humanistes, comme le montre ce passage de lacélèbre lettre de Gargantua à son fils : "Fais ce que voudras. Car les gens libres, bien nés et bien instruits ont par nature un instinct qui toujours les pousse à faits vertueux."
tracking img