Les images de l'age dans les médias

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1063 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La réalité en avance sur les images de l’âge

L’approche économique des âges dans les medias reflète un décalage entre d’une part la tendance du marché à valoriser l’image des vieux comme consommateurs potentiels et d’autre part à discriminer les personnes vieillissantes sur le marché de l’emploi. Cette contradiction préfigure le mépris des parcours de vie des individus, l’ignorance du principede la durée sans laquelle peu de choses significatives se construisent.

Visions de l’âge: offres d’emploi dans la presse
Les offres d’emploi indiquant un âge, par exemple 25–35 ans, constituent une manière récurrente de discriminer les individus qui ne se situent pas dans cette tranche d’âge. Au Canada, cette discrimination est illégale. Elle peut être poursuivie en justice. En Suisse, ellene fait pas l’objet d’une réglementation particulière, mais une telle pratique peut aussi être dénoncée puisqu’elle est une atteinte aux droits des personnes. La discrimination liée à l’âge se manifeste aussi par la diminution des prétentions salariales des personnes plus âgées. Il suffit d’ouvrir les journaux sous la rubrique «emplois» pour observer le poids accordé à l’âge! Nombre d’annoncesindiquent une limite d’âge qui exclut dès lors les personnes qui se situent hors de la tranche indiquée. Et vous ne trouverez jamais de fourchette d’âge au-dessus de 45 ans! La conséquence en est une discrimination sur le marché de l’emploi en particulier des personnes de 50 ans et plus. L’âge devient ainsi un critère pour se présenter dans un poste de travail. Le présupposé de cette pratiqued’exclusion des 50 ans et plus dans la presse est qu’une personne se situant en dehors des normes prescrites n’est pas en mesure d’assumer le poste proposé. Dans un atelier pour chômeurs âgés, une personne de plus de 50 ans qui avait présenté sa candidature à un poste de travail, qui s’est vu retourner son dossier, avec son âge entouré en rouge comme si cela constituait une erreur d’orientation grossière, areçu ce document comme une dé monstration comptable du mépris. Elle s’est sentie considérée en quelque sorte «d’inutilité publique» (Guillemard, 1998, 15–22). Les offres d’emploi qui mentionnent une fourchette d’âge constituent une pratique courante de discrimination liée à l’âge. De manière détournée, certaines annonces ne mentionnent pas d’âge précis mais spécifient «jeune pâtissier», «employéde commerce junior». Si en Autriche et en Allemagne quelques firmes n’engagent que du personnel de 50 ans et plus, considérant les 50+ comme ayant une plus grande fiabilité, une meilleure stabilité, une fidélité à l’entreprise, une plus grande faculté à s’ajuster aux besoins du client... force est de constater que ces démarches restent des exceptions. Par ailleurs, c’est le croisement desexpériences et des compétences qui devrait être valorisé bien plus que l’âge. La contradiction entre le projet d’insertion sociale des jeunes et l’exclusion sociale des individus de 55 ans et plus ne fait qu’augmenter les tensions d’identité dans la durée soit dans le cycle de vie. Les travailleurs dits «âgés» intègrent également progressivement une identité d’illégitimité. Ils se projettentpsychologiquement dans un parcours professionnel dont l’horizon se situe aux alentours de 55 ans.

Evolution des compétences avec l’âge
Sandra Aeppli (2002,21) se réfère à plusieurs recherches (Bruggmann, 2000; Naegele,1988) pour considérer le lien entre la variable âge et la variable perfor mance. Selon les recherches réalisées, aucun lien significatif n’existe entre ces deux variables. C’est seulement àpartir de l’âge de 70 ans que peuvent survenir des signes de diminution d’adaptation des compétences sociales. Pour le moment, cet âge-là est situé hors de la tranche d’âge des personnes actives professionnellement. Bruggmann a élaboré un tableau de compétences en sériant les facultés qui diminuent, celles qui restent stables, celles qui peuvent se renforcer. Les stéréotypes à l’égard des...
tracking img