Les infrastructures en inde (2010)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 38 (9342 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ECONOMIE INTERNATIONALE
M1 MANAGEMENT FC

INDE
NOUVELLE ECONOMIE
MONDE

[pic]

Nagette BELGHIT
Benjamin SAGNIER
Sylvie de L’HERMITE
- Février 2011 -
SOMMAIRE

INTRODUCTION 4

1ère partie - UN PAYS EN PLEIN ESSOR

1-1 Démographie et politique 5

1-1-1 L’économie 5
1-1-2 Une démographie en constante croissance 5
1-1-3 Une politique orientée vers l’économie 6

1-2Possédant des atouts importants 6

1-2-1 Un contexte économique et politique favorable 6
1-2-2 Une main d’œuvre abondante, qualifiée et peu couteuse 7
1-2-3 Le développement d’un marché intérieur 8
1-2-4 Un fort esprit d’entreprise 8

2ème partie - LES INFRASTRUCTURES

2-1 Les transports 10

2-1-1 Les routes 10
2-1-2 Le ferroviaire 11
2-1-3 L’aérien 12

2-2 Lestélécommunications 12

2-2-1 Le téléphone fixe 12
2-2-2 La téléphonie mobile 12
2-2-3 Internet 13

2-3 L’eau 14

2-3-1 Quelques chiffres 14
2-3-2 Accès à l’eau potable et l’assainissement 15
2-3-3 L’eau source de conflit 15

3ème partie - L’ENERGIE

3-1 Bilan de la production et de la consommation 17

3-1-1 Les hydrocarbures : charbon, pétrole et gaz 18
3-1-2Le nucléaire 19
3-1-3 Les énergies renouvelables : hydro, solaire, éolien,
biomasse 19

3-2 Quels sont les problèmes actuels ? 20

3-2-1 Le manque d’énergie et les difficultés 20
d’approvisionnement
3-2-2 La forte croissance des besoins et leur financement 22
3-2-3 La prise de conscience de l’aspect environnemental 22

3-3 Quelles sont les solutions du gouvernement ?22

3-3-1 La diversification du mix énergétique 23
3-3-2 Les investissements liés aux hydrocarbures 24
3-3-3 La modernisation du réseau de distribution 25
3-3-4 L’efficacité énergétique 26

CONCLUSION 27

BIBLIOGRAPHIE 28

ANNEXES 30

Annexe 1 30
Annexe 2 31
Annexe 3 32
Annexe 4 33
Annexe 5 34
Annexe 6 35
Annexe 7 36
Annexe 8 37
Annexe 938
Annexe 10 39

|INTRODUCTION |

Le 15 septembre 2008, le refus par la Banque fédérale et le Trésor nord-américains de sauver de la faillite la banque d’affaires Lehman Brothers crée un choc qui, en quelques jours, ébranle toute la planète financière, provoquantune chute massive des bourses et des faillites bancaires en chaîne, selon un scénario analogue à l’Octobre noir 1929.

La crise n'a pas été mondiale même si l’onde de choc de la crise des subprimes a bien sûr affecté la planète entière par les canaux du commerce et de la finance. La plupart des pays en développement mais surtout les deux grands géants asiatiques qui représentent tout de même 40%de la population mondiale, et plus de 50% si on y ajoute les pays du "circuit intégré asiatique", ont eu la chance d’être financièrement peu intégrés, et pour l’Inde de l’être peu sur le plan commercial.

Les fortes baisses boursières reflètent bien sûr les désinvestissements des institutionnels étrangers mais les bourses indiennes sont depuis longtemps habituées à une forte volatilité. Au-delàdu bas niveau de la capitalisation boursière indienne, l'Inde dispose en réalité de fondamentaux assez solides dans cette situation de crise.

Les économies principales de l’Inde sont l’agriculture, l’industrie et les services. L'Inde vit d'abord sur son marché domestique qui est considérable. De plus l'endettement des ménages est faible et le taux d'épargne élevé. La forte consommation induitune production plus élevée nécessitant le développement de nombreuses infrastructures, qui ne sont pas suffisantes.

Ce manque d'infrastructures en Inde sera t’il un frein à sa croissance interne/externe?

Dans un premier temps nous détaillerons l’évolution de l’économie du pays, puis nous analyserons les infrastructures existantes et leurs développements futurs. Enfin, nous ciblerons notre...
tracking img