Les innovations de la guerre au ive siècle en grèce

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3197 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :
« Ne voyons-nous pas combien tout a progressé et que si le présent ressemble peu au passé, c’est dans la guerre, à mon avis, qu’il y a surtout eu changement et progrès » = IIIe Philippique, 47 Démosthène (un athénien)
Avec cette phrase Démosthène, un témoin des évènements du IVe siècle montre que les Grecs étaient conscients de l’évolution des pratiques guerrières. Desmodifications dans les affaires de guerre étaient déjà visibles au Ve siècle, en particulier pendant la guerre du Péloponnèse. Cela a amené des évolutions dans les stratégies défensives, dans la menée d’un siège donc de ce que l’on appel la poliorcétique. Le IVe siècle fut un siècle de guerre et de conquête. Il y eut de grands changements stratégiques et techniques. Ce fut un siècle qui connut l’hégémoniede différentes cités (Sparte et Thèbes) et qui connut l’hégémonie Macédonienne grâce à Philippe II de Macédoine et avec son successeur Alexandre le Grand, le IVe siècle connut les grandes conquêtes. Ces conquêtes et ces hégémonies ont été rendues possibles grâce à d’importants changements au sein de l’armée.
Nos sources pour cette période sont littéraires et archéologiques. LittérairesXénophon : Helléniques
Diodore de Sicile : Bibliothèque historique
Plutarque : Vies Parallèles
Littérature technique : traité de Xénophon sur : De l’art équestre et Le commandement de Cavalerie et un de Enée le tacticien Poliorcétique
Archéologique 
découverte de fortifications

Nous verrons en quoi les innovations de la guerre conduisirent à la suprématie macédonienne au IVe siècle ?

Nousverrons dans une première partie les innovations au sein des armées grecques. Dans un deuxième temps nous parlerons des innovations tactiques.

Il est d’abord important de rappeler d’abord ce qui caractérise les cités grecques : l’hoplitisme. L’hoplite qui est un guerrier combattant pour sa cité (l’hoplite citoyen) ou le mercenaire. L’hoplite est caractérisé par son bouclier l’hoplon qui fait environ1mètre de haut. L’hoplite fait parti d’une formation serrée, la phalange. Mais le IVe siècle va voir l’apparition de nouveaux soldats ainsi que de nouvelles stratégies

I. Des innovations au sein des armées grecques

Le IVe siècle connaît le déclin de l’hoplitisme citoyen traditionnel au bénéfice des peltastes mercenaires, de la cavalerie et de la guerre de siège (poliorcétique). Ceschangements ont amené à une réorganisation de l’armée
A. Une réorganisation de l’armée

La guerre au IVe siècle devient l’affaire de professionnels.
Dans la première moitié du IVe siècle les hoplites constituent encore le noyau de toute armée grecque.
1. Pour les cités grecques : Athènes et Thèbes

 Création d’une troupe d’élite

Dans la cité de Thèbes : création du bataillon sacré : Corps de300 soldats qui d’après Diodore de Sicile était lié par amour. Ce bataillon va briller grâce à deux leaders Epaminondas et Pélopidas et à sa victoire à Leuctres en 371. Epaminondas va créer une nouvelle tactique pour la phalange : la phalange oblique. (CF II)

Infanterie légère

390 : Iphicrate est à la tête de ses peltastes = infanterie légère qui tire son nom d’un type de bouclier = peltè.Les peltastes sont à la base Thrace. Iphicrate a perfectionné l’équipement et les techniques de combat : il a anéantit un bataillon d’hoplites lacédémoniens devant Corinthe durant la guerre de Corinthe.

 Evolution de l’éphébie (éducation militaire athénienne) : au IVe siècle, les éphèbes athéniens participaient à la défense du territoire en assurant la garde des frontières en tant de paix. Entant de guerre, des mercenaires et des citoyens soldats s’ajoutaient.

2. En Macédoine

Avant Philippe II de Macédoine : l’armée est peu structurée. Presque toutes les armées comportent une cavalerie : le plus souvent restreinte.

Philippe réorganise l’armée dont le contenu et le rythme sont discutés :
la cavalerie = les compagnons = hétairoi : Le nombre de cavaliers augmente dans...
tracking img