Les jeunes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1281 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les jeunes : Qui sont-ils ?
Les jeunes qui nous intéressent ici se situent entre 18 ans et le début de la trentaine. Ils sont dans l'âge de la post adolescence et veulent devenir psychologiquement autonomes tout en cherchant à affermir leur self. Ces jeunes peuvent être relativement insérés socialement dans des études ou dans une activité professionnelle, comme quelques-uns peuvent être dansdes situations professionnelles et personnelles très précaires : chômage, instabilité psychologique, comportement éclaté et nombreux problèmes de vie. Ils expriment souvent un désir d'acquérir de la confiance en eux-mêmes, ils souhaitent se libérer d'un doute face à l'existence et lever des craintes à l'idée de s'engager affectivement. Ils sollicitent parfois l'assistance de leurs parents tout enressentant une gêne à leur égard. La plupart d'entre-eux continuent d'habiter avec leurs parents pendant que d'autres, qui ont déménagé, leur restent encore dépendants..
Ils cherchent également des raisons de vivre pour construire leur existence. La plupart d'entre-eux sont relativement éloignés de préoccupations religieuses et reconnaissent souvent ne pas avoir été éveillés ni éduqués sur ce plan.Ils restent néanmoins marqués par le phénomène sectaire, le terrorisme et la guerre qui leur donnent une vision troublante et conflictuelle de la religion, en particulier de l'Islam. La religion représente à la fois un attrait mais aussi une inquiétude quand on la présente comme une source de conflits dans le monde. Ce qui est une erreur d'interprétation puisque ces conflits sont d'originepolitique et économique. Nous avons toujours à apprendre à vivre les uns avec les autres. Enfin leur connaissance de la foi chrétienne et de l'Eglise reste relative aux clichés et aux reconstructions intellectuelles qui circulent dans les représentations sociales, dans les fictions télévisuelles et cinématographiques.
Dans une société qui, pour diverses raisons, entretient le doute et le cynisme, desjeunes ont tendance à se maintenir dans des modes de gratifications primaires. Ils ont du mal à devenir matures. De nombreux jeunes qui se maintiennent encore dans une psychologie fusionnelle, peinent à effectuer cette opération de différenciation.. Le phénomène est amplifié et nourri par la psychologie médiatique qui innerve les esprits actuels et l'univers virtuel que développent les jeux vidéoet l'Internet. Ce qui les prédispose à vivre dans l'imaginaire et dans un monde virtuel en n'ayant pas appris et en manquant de contact avec la réalité. La réalité a tendance à les décevoir et à les déprimer. Ils ont une approche ludique de la vie avec un besoin de faire la fête, notamment le week-end, sans très bien savoir ce qu'ils fêtent. Ils cherchent ainsi des ambiances fusionnelles et dessensations qui leur donnent l'impression d'exister. Reste à savoir si ces expériences créent de véritables relations et participent à l'enrichissement affectif et intellectuel de leur personnalité? Ils sont relativement ambivalents car ils veulent tout à la fois trouver les moyens d'entrer dans la réalité et de la fuir.
Les jeunes d'aujourd'hui sont à l'image des générations précédentes : ils sontcapables de générosité, de solidarité et de dévouement face à des causes pour lesquelles ils peuvent être motivés. Mais ils disposent de moins de références sociales et de sentiment d'appartenance que leurs aînés. Ils sont individualistes, ils veulent faire leur propre choix sans tenir compte de corpus de valeurs ou d'idées. Ils vont emprunter des références un peu partout et les expérimenter dansleur mode de vie. Ils sont facilement dans l'égalitarisme et la tolérance, imprégnés du discours et des modes médiatiques qui leur servent, en fait, de normes à partir desquelles ils se construisent. Ils risquent d'être dans le conformisme des modes, comme des éponges qui se laissent imprégner, plutôt que de construire leur liberté à partir de raisons de vivre et d'aimer. C'est ce qui explique...
tracking img