Les jeux du je

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3355 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
IV. Les jeux du je- de la subjectivité
dans Les Faux-Monnayeurs

Dans la première partie de ce chapitre on va esquisser une vision globale sur les configurations énonciatives dans Les Faux-Monnayeurs qui accompagnent la technique narrative employée dans ce roman, ensuite on va y surprendre les traces de l’énonciation et on va soumettre à l’analyse un fragment pourdéceler les plans de l’énonciation, le discours indirect libre comme forme de polyphonie, l’implicite et les lois de discours.
Ce roman est l’aboutissement des recherches de l’auteur sur la subjectivité narrative. Dans le récit gidien il y a quatre formes différentes de discours personnel, quatre je différents[1] : celui de l’auteur intervenant dans le récit du narrateur, celui des personnagesen dialogues parlés, celui des soliloques mentaux des protagonistes et le je du narrateur.
Quant à la technique narrative, Gide privilégie la présentation indirecte des faits, en recourant à la technique de la focalisation démultipliée, il est autant de narrateurs que des personnages et chaque personnage prend part à la narration selon de modes variés (récits, conversations, monologuesintérieurs, lettres et notes). Il y a changement permanent de narrateurs et de points de vue qui donne plusieurs perspectives d’un même événement. De plus, les personnages semblent échapper à leur narrateur et semblent gagner une volonté leur étant propre et lui étant inconnue.
Gide enrichit son système kaléidoscopique et polyphonique en créant au sein du texte une tension entre d’une part l’événement, lefait, la donnée extérieure et d’autre part l’effort même du romancier pour faire un livre avec cela et cet effort de forger un roman nous fait penser à Édouard qui décrit son travail dans son journal.
Le journal d’Édouard est un journal de romancier, un commentaire de l’œuvre. Derrière la première personne du singulier, se profile Gide, mais aussi un écrivain fictif. L’auteur réalise cequ’Édouard avait projeté de faire sans y parvenir, écrire un roman intitulé Les Faux-Monnayeurs.
Le journal permet un effet de réalisme plus fort qu’une narration hétérodiégétique, car la présence du je narratif rapproche le lecteur du personnage narrateur et augmente aussi la subjectivité du récit.
De surcroît, le journal d’Édouard est une narration en abyme. Ainsi Gide met-il en œuvre la technique dela mise en abyme. La mise en abyme est à l’origine un terme d’héraldique qui désigne le point central d’un écu lorsque ce point figure lui-même un écu.
Dans la poétique, ce terme signifie l’insération dans un texte d’un fragment qui le représente. Du point de vue narratologique, on parle d’un dispositif insérant un récit (sous-texte) dan le récit principal. Ainsi en littérature, ce termedésigne-t-il l’enchâssement d’un récit à l’intérieur d’un autre, des énonciations enchâssées.
La mise en abyme signifie aussi une œuvre insérée dans une œuvre qu’elle représente en miniature comme l’image dans une peinture représentant le tableau lui-même- l’image de l’image dans l’image.
Pragmatiquement, la réflexion de l’énonciation consiste dans la mise en abyme du contexte ou des acteurs de laproduction ou de la réception, tandis que la réflexion de l’énoncé est le rappel d’un acte de production.
En ce qui suit, on va analyser les traces de l’énonciation dans Les Faux Monnayeurs. On peut remarquer l’énonciation à la troisième personne et la présence du passé simple qui exclut toute intervention du locuteur et relève du plan de l’histoire.
Dans le journal d’Édouard, la fonction duconteur est assume par un narrateur intégré comme personnage dans le récit, il s’y déclare et s’y nomme, en prend continuellement la responsabilité, il joue le rôle de l’auteur.
Le je apparaît comme un narrateur second et comme un personnage de l’histoire, l’auteur a délégué sa voix à un des protagonistes qui relate les faits. Le narrateur premier confère à un autre Édouard la responsabilité...
tracking img