Les jeux et les sports en grece antique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1933 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les jeux et les sports en Grèce Antique

Dans l'antiquité, les grecs avaient pour coutume d'organiser des cérémonies religieuses en l'honneur de leurs Dieux. Celles-ci étaient caractérisées par des sacrifices. Au début les offrandes étaient représentées par certains fruits de la terre et par la suite par des sacrifices de taureaux en bonne santé que le cultrarius préparait. Les cérémoniesétaient également définies par des processions, soit des défilés en cortège à finalité soit religieuse soit sociale. La representation architecturale qui illustre au plus près ces processions est la frise du Parthénon, sculptée et conçue par Phidias entre 447 et 432 av. J.-C., qui représente une grand nombre de participants magnifiquement parés faisant un défilé. Après les sacrfifices, les Grecspréparaient des banquets, qui se déroulaient sur plusieurs jours en l'honneur de leurs Dieux. Ces banquets se traduisaient également sous le terme de lectisterne. Les plus connus sont ceux qui étaient préparaient en l'honneur du Dieu Bacchus. En effet, les Dionysies étaient des célébrations liturgiques très prisées à l'époque pour leur grand divertissement, celui-ci fondé sur les plaisirs charnels et surl'alcool. Par ailleurs, Dionysos ou Bacchus était souvent représenté accompagné des Bacchantes et des Ménades, femmes échevelées, à demi-nues et criant. Par la suite, une fête leur sera d'ailleurs consacrée, celle des bacchanales. Enfin, pour en revenir aux festivités, des jeux se déroulaient, notamment l'agwv. Il y en a deux sortes: l'agôn dramatique, qui se déroulait durant les fêtes dédiées àBacchus, qui consistait essentiellement à concourir dans le domaine artistique et l'agôn sportif qui était le plus important en Grèce Antique puisqu'il regroupait les jeux olympiques, isthmiques, pythiques et néméens. Les concours musicaux, eux, se déroulaient principalement durant la période des jeux panhelléniques.
Mais quelle place les jeux tenaient-ils à cette époque, comment étaient-ilsorganisés?
Premièrement, il serait bon de prendre connaissance des origines et des finalités de ces jeux afin d'en comprendre les fondements, puis, d'approfondir et de détailler la vie de l'athlète et son éducation et enfin, énumérer les différentes pratiques sportives qui se déroulaient durant ces quelques jours.

Les jeux chez les Grecs ont pour racine une place qui nous est bien connue par lenom puisqu'ils ont été établis à Olympie, qui se situe dans le Péloponnèse près de la mer Ionienne. Au départ, cette ville était surtout considérée pour son statut religieux, puisqu'elle était le santuaire principal de la Grèce dédié à leur Dieu Zeus. Les dates données par les écrits sont assez approximatives, mais il semblerait que les jeux se soient établis vers 884 av. J.-C. par le roi d'Elide,Iphitos, mais la date la plus retranscrite est celle de 776 av. J-.C., date marquée par la victoire d'un coureur Coroebos d'Elis. Il est donc possible de trouver plusieurs versions quant à l'origine des jeux, certaines historiques, d'autres mythologiques.
Les premiers et les plus connus sont les jeux olympiques, mais d'autres apparaissent grâce à ceux-ci et en particlulier trois: les jeuxPythiques (qui viennent de Delphes), les jeux Isthmiques (Corinthe) et les jeux Néméens (Némée). Cet ensemble de jeux s'appelle aussi "jeux panhelléniques" (pan en grec veut dire tout et les Hellènes représentent les Grecs). Ces derniers avaient pour objectifs de rassembler tous les Grecs de toutes les communautés afin de les faire participer soit leur permettre d'y assister. Par ailleurs, durant cettepériode, il était interdit de se battre. Des messagers étaient envoyés de part et d'autre en Attique afin de prévenir de la trêve qui s'imposait. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Sparte n'a pas pu participer aux jeux, car refusant l'accord, ils ont été tout de suite disqualifiés.
D'autre part, exceptés les jeux panhélléniques, les Grecs ont élaborés d'autres jeux, ce que Plutarque cite...
tracking img