Les joueurs de skat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1004 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le tableau :
« Les joueurs de Skat » ou « Invalides de guerre jouant aux cartes » est une huile et collage sur toile mesurant 110 cm × 87 cm, elle est conservée à la galerie Nationale de Berlin. Cette œuvre a été peinte en 1920.
Son œuvre se situe à la croisée de plusieurs mouvements : le dadaïsme, l’expressionisme, la nouvelle objectivité.
Ce tableau nous montre les horreurs de la guerre. Lespersonnages sont tous blessés, ils ont des prothèses à la place des mâchoires, des jambes etc … Pourtant, ils sourient. La guerre retire toute humanité aux combattants. Ces hommes sont pourtant coupés du monde, ils font peur.

Description :
Au second plan on trouve sur la droite un porte manteau (photo 1), au dessus des trois hommes sont affichés des articles de journaux allemands qui fontréférence au conflit Franco-Allemand pendant la première Guerre Mondiale et en haut à gauche du tableau un lampadaire (où l'on distingue une tête de mort) éclaire la scène (photo 2). Au centre de son tableau on peut voir les trois personnages principaux jouer aux cartes assis autour d’une table à la terrasse d'un café le soir. Le premier personnage (photo 3), celui de gauche est un homme. On ne peutpas lui donner d’âge tellement sa peau est abîmée. Cet homme est disproportionné, il a une jambe de bois et joue aux cartes avec le pied qui lui reste. Le joueur dont la manche droite est vide, sort de sa manche gauche une main articulée avec laquelle il pose ses cartes sur la table. De son oreille part un tuyau qui lui permet d’entendre la conversation. Il doit avoir perdu l’audition lors de laguerre. Le second personnage (photo 4), au centre, joue aussi aux cartes. Il lui manque une partie de la peau de la tête: il a été scalpé. Il a deux moignons à la place des jambes qu’il a perdues à la guerre. Si on regarde son corps on voit qu’il n’est fait que d’os, il n’a pas de peau. Ce personnage a un œil de verre et n’a pas d’oreille. Le troisième personnage n’a pas de jambe (photo 5), il estposé sur une sorte de socle en fer. Contrairement aux deux autres personnages il a ses deux mains mais l’une des deux est articulée comme un robot et l'autre est aussi une prothèse. Sur son veston il porte une croix germanique: signe de ralliement des Allemands.

Les mutilations (perte d’un de ses membres) renvoient bien sûr à la violence subie pendant la guerre mais aussi de l’impuissance desmédecins à réparer les corps dont témoigne le recours aux prothèses. Chez le joueur de droite, au-dessus de son col, une prothèse tente de combler l’absence de mâchoire inférieure. L’extrémité du nez du joueur de droite est recouverte d’un bandeau en cuir noir noué autour de sa tête. Le joueur du centre a posé une partie de ses cartes sur la table. Il tient le reste dans la bouche. Son visage, commecelui de son voisin de gauche, porte une prothèse qui remplace sa mâchoire inférieure. Il porte une demi-moustache noire relevée. Son œil gauche est artificiel et en verre.

Aux niveaux des couleurs on voit qu’il n’y a pas de couleurs vives. Toutes les couleurs tournent autour du verdâtre, noir, et bleu foncé. Ces couleurs froides mettent le spectateur très mal à l’aise. L’utilisation du clairet de l’obscur nous révèle les corps d’anciens soldats démembrés. On note ainsi l’absence quasi-totale de membres inférieurs, remplacés par des pilons ou des jambes de bois articulées. Ces trois caricatures sont donc vraiment exagérées. Ils sont difformes et affreux. En peignant ainsi Dix a surement voulu faire peur.

Dans les Joueurs de Skat, Otto Dix concentre toute son attention sur lesdégâts faits aux corps qui a surement dû être choqué durant la guerre. Le recours à la technique du collage renforce l’idée d’un assemblage des corps réalisé à partir de pièces.

Mais Dix parvient à métamorphoser l’effroyable et le hideux en grotesque voire en ridicule. Dans l’exhibition tout d’abord par les anciens combattants de leurs propres mutilations, dans le fait qu’ils trouvent dans...
tracking img