Les justes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1613 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
“Les justes”
(1949)

Drame en cinq actes

En février 1905, à Moscou, dans la Russie tsariste, un groupe terroriste, formé de cinq militants du parti socialiste révolutionnaire, prépare un coup d'éclat : un attentat à la bombe contre la calèche du despotique grand-duc Serge, oncle du tsar Nicolas II. Préparation, jubilation, justification théorique («La liberté est un bagne aussi longtempsqu'un seul homme est asservi sur la terre » [acte I, scène 1] - «Mourir pour l'idée, c'est la seule façon d'être à la hauteur de l'idée. C'est la justification.» [acte I, scène 1]) Mais Kaliayev, qui doit lancer la bombe, constate que la calèche du grand-duc transporte également des enfants, le neveu et la nièce du prince. Assassiner des enfants ne fait pas partie de sa mission. Il est incapable demettre le plan à exécution.
L'attentat n'a donc pas eu lieu (acte II). Ce qui pose un dilemme de taille : faut-il quand même poursuivre la mission, prendre la vie de ces deux jeunes innocents ou les épargner, tandis que, le même jour, des milliers d’enfants meurent de faim, victimes du despotisme? jusqu'où faut-il s'enfoncer dans le mal pour faire triompher le bien et abolir le despotisme? Latension monte entre les terroristes : Stepan qui place son idéal abstrait de justice absolue au-dessus de tout et de la vie même, qui pense qu'il n'y a pas de limites à l'action révolutionnaire, est en fait mené par la haine brutale de l'action et des blessures du passé. Kaliayev, le poète, venu à la révolution par amour de la vie, de la beauté, du bonheur, refuse d'«ajouter à l'injustice vivantepour une justice morte». Dora aime toujours avec autant de force Kaliayev. Alexis, vulnérable, est rongé par le doute et la peur alors que Boris doit prendre les décisions adéquates.
Deux jours plus tard, le plan fonctionne (acte III), et Kaliayev est emprisonné, se retrouve devant la justice et est condamné à la pendaison. Le chef de la police, par politique, et la grande-duchesse, par espritreligieux, essaient de le convaincre de demander sa grâce. Mais Kaliayev, qui leur oppose l'athéisme et l'honneur, pense que seule sa propre mort peut lui permettre de garder son innocence : «Si je ne mourais pas, c'est alors que je serais un meurtrier» ; il est de ces «coeurs extrêmes pour lesquels une vie est payée par une autre vie» (acte IV).
Bien que le chef de la police ait fait en sorte quel'on croie à la trahison de Kaliayev, ses compagnons le savent fidèle ; sa mort, dont les circonstances précises sont rapportées, est sa justilication. Dora l'a bien compris ; il n'est plus un meurtrier : «Il a suffi d’un bruit terrible, et le voilà retourné aux joies de l'enfance.» Dora, en accomplissant bientôt le même acte que lui, le rejoint dans la mort (acte V).

Commentaire

La pièce,remarquablement documentée, s'inspirait beaucoup d'événements qui se sont déroulés en février 1905, à Moscou, et de personnages authentiques.
Dans cette structure très classique, où s’impose un climat d'attente, la générosité de l'engagement l'emportant toutefois sur l'horreur du crime, l'austérité du sujet et du langage, la tension, sont tempérées par l’humanité des personnages, en particuliercelle de Kaliayev, un jeune idéaliste mais amoureux de la vie, qui est aimé par Dora. Dans le «prière d'insérer», Camus nota qu’ils «n'ont pas guéri de leur cœur». Il a voulu présenter des terroristes qui éprouvent les sentiments de tout un chacun : la peur, l'amour, la pitié. Ce sont de jeunes révolutionnaires qui ne cherchent pas un gain personnel mais veulent changer des conditions de vieinacceptables, effarantes, désastreuses ; qui sont liés par un rêve collectif, un rêve qui est très porteur ; qui croient beaucoup à la vie mais acceptent de tuer ; qui commettent des actes terribles, mais se posent des questions sur le bien-fondé de leur action. Le grand talent de Camus, c'est de montrer les différentes facettes de cette implication idéologique. Il y a des motivations diverses, des...
tracking img