Les justes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1655 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les justes, Camus
Écrite par Camus en 1949, au lendemain de la guerre et de Hiroshima, la pièce « Les Justes » consiste en une protestation contre la barbarie. Il est important de préciser que l’expression « Justes » n’existe que depuis les années 1950, et désigne depuis lors les hommes et les femmes non juifs qui, pendant la dernière guerre, au péril de leur vie, on eut le courage de secourirdes personnes en danger, en les cachant ou en les aidant à fuir. En 1949, lorsque Camus publie son roman, l’expression « Justes » n’existant pas encore. Dans son roman « les Justes », Camus présentes les Justes comme des terroristes de la trempe des Brigades rouges. Ces individus sont animés par un réel idéal politique et prêts à sacrifier leurs vies en son nom.
"En février 1905, à Moscou, ungroupe de terroristes, appartenant au parti socialiste révolutionnaire, organisait un attentat à la bombe contre le grand-duc Serge, oncle du tsar. Cet attentat et les circonstances singulières qui l’ont précédé et suivi font le sujet des Justes." écrit Camus dans la préface des justes.
Cette pièce en 5 actes démontent tous les clichés révolutionnaires. On imagine sans peine la quantité de vécu quemet Camus dans ce genre de dénonciation. Les 3 premiers actes se passent avant l’attentat et l’on voit les différentes sensibilités des révolutionnaires se croiser et se confronter. Les deux derniers actes se passent après et l’on quitte le discours révolutionnaire théorique pour un discours pratique et humaniste.
On mesure dans cette pièce à quel point Camus peut être loin d’un Sartre par exemple("Tous les non communistes sont des chiens !") et l’on sent son engagement pour la vie et l’humanité.
De plus le personnage féminin des Justes a un rôle très important : sorte d’hégérie socialiste traditionnelle au début elle termine dans une déclaration d’amour folle pour le narrateur...
Enfin on notera cette citation très belle : "La liberté est un bagne aussi longtemps qu’un seul homme estasservi sur la terre."
L'intrigue 
À Moscou, en 1905, un groupe de révolutionnaires socialistes projette d'assassiner le grand-duc Serge, qui règne en despote, afin de lutter contre la tyrannie exercée sur eux. Kaliayev, jeune terroriste lancera la bombe. Chacun a son rôle, Dora a celui de rester en arrière mais elle a tout de même pris des risques en élaborant les bombes servant à l'attentat.Kaliayev sera emprisonné, la grande-duchesse Élisabeth lui proposera d'être gracié, il refusera et sera pendu. Dora, à la fin, s'apprêtera à faire le prochain attentat et pourra ainsi rejoindre Kaliayev. À noter que Dora et Kaliayev sont amants (au sens ancien du terme, c’est-à-dire qui aime et est aimé).
La pièce est basée sur des évènements vrais : en 1905, le groupe terroriste desrévolutionaires sociaux ont commis un attentat sur le grand-duc russe. D’après cet évènement, Albert Camus a fait un drame en cinq actes.
Acte I 
Dans un appartement, Annenkov, Stepan, Dora, Voinov et Kaliayev appartiennent à un groupe révolutionnaire et projettent de commettre un attentat sur le grand-duc Serge qui règne en despote. Kaliayev doit jeter la première bombe et Voinov doit jeter la seconde.
ActeII 
Dora et Annenkov regardent l’évènement d'un appartement. Après quelque temps, Kaliayev revient et il n'a pas pu jeter deux bombes car, dans la calèche, se trouvaient le neveu et la nièce du Grand-Duc (les princes Dimitri et Maria Pavlovna) et Kaliayev ne pouvait les exécuter. Stepan devient furieux devant l'échec de la mission. D'un commun accord, ils décident de reconduire la mission aujour suivant.
Acte III 
Deux jours après, Kaliayev essaie de nouveau d'assassiner le Grand-Duc et réussit. Il est arrêté immédiatement et jeté en prison.
Acte IV 
Kaliayev est emprisonné et discute avec Foka, un autre prisonnier, qui, pour alléger sa peine, doit pendre les autres condamnés (1 pendaison = 1 an de remise de peine). Puis Skouratov, le directeur du département de police, entre et...
tracking img