Les lettres persanes, montesquieu

INTRODUCTION :

AUTEUR : Montesquieu (1689-1755) magistrat et écrivain français que les études destinaient à être parlementaire il voyage beaucoup. Il est l’auteur de nombreux mémoires, de romansparmi lesquels : Lettre persanes (1721), de Pensées et d’ouvrages d’analyse tel que De l’Esprit des Lois
OEUVRE : Lettres Persanes est un roman épistolaire écrit en 1721. Les deux personnages sontpersans : Uzbek et Rica. Ils ont quitté la perse pour se rendre à Paris et y découvrent les parisiens, leurs opinions politiques et religieuses. Sentiment d’étonnement éprouvé. Ils restent huit ans àParis d’où ils écrivent à leurs amis dont la lettre 24 adressée à Abben que nous étudions. C’est une manière indirecte de critique la société française qu’utilise Montesquieu. Vu la date c’est Louis 14qui est visé ainsi que la régence.
EXTRAIT : Dans cet extrait Uzbek et Rica découvrent la France, ils sont très étonnés. Cet étonnement est un moyen pour Montesquieu de souligner des aspectscritiquables de la société : le mode de vie des parisiens, le pouvoir royal et du pape qui sont jugés excessifs.
LECTURE DU TEXTE

STRUCTURE DU TEXTE

Ligne1 à 16 : l’agitation des parisiensLigne 16 à 30 : pouvoir royal

Ligne 31 à 34 : description du pouvoir papal

ANNONCE DE LA METHODE D’EXPLICATION

Analyse thématique selon 3 axes :

1/ L’expression de l’étonnement

2/ Laréférence à l’orient

3/ La critique de la société française

ANALYSE METHODIQUE DU TEXTE

1/ L’expression de l’étonnement.

a/ l’étonnement : le sentiment dominant chez les Persans.-vis à vis de ce qu’ils voient à Paris : " tu ne le croirais peut-être pas " Ligne 8 , " Je n’ai eu à peine que le temps de m’étonner " Ligne 18, " Ce que je te dis de ce prince ne doit pas t’étonner "Ligne 31

b/ ce qui étonne les Persans

-La hauteur des maisons : " si haute que "Ligne 4 et la périphrase " 6 ou 7 maisons mises les unes sur les autres " Ligne 5

-La rapidité de...
tracking img