Les liaisons dangereuses: lettre 125

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1616 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Choderlos de LACLOS
Les Liaisons dangereuses
Lecture analytique : Lettre 125
De « la voilà donc vaincue » à « exclusivement à tout autre »

I. PRESENTATION

• Le libertinage apparaît au siècle des Lumières comme un mode de vie d’émancipation par rapport au poids de la religion et des conventions sociales. Mais Laclos montre que ce libertinage n’est pas un jeu innocent mais un univers deperversion, de trahison et de souffrance.

• Les Liaisons dangereuses est un livre paradoxale. C’est en effet un roman épistolaire dans la société libertine. Or l’auteur est un militaire hostile au comportement de la société aristocratique du XVIII°. La force du livre provient alors du jeu perpétuel de miroir entre la guerre et l’amour. La guerre est l’affaire la plus importante, dans lamesure où elle met en jeu la vie, la mort, la liberté et le pouvoir. Laclos traite l’amour au même rang que la guerre. Au lieu de pousser les sentiments au paroxysme de la passion, il les traite au paroxysme de la froideur, de la duplicité, du rapport de force et de la stratégie.

• Créé au XVIII°, ce roman obtient un succès immédiat et fulgurant jusqu’au XX° siècle : dix réimpressions en deuxans, ce qui est impressionnant pour l’époque, de nombreuses interprétations littéraires et cinématographiques.

• Il s’agit de la lettre 125, rédigée par V à M. Elle constitue l’ouverture de la quatrième partie du roman. Débutant sur un communiqué de victoire, V fait alors le long récit de l’aboutissement de la conquête de la prude présidente, avec un vocabulaire de la campagne militaire. Sapart du contrat avec M est donc accomplie. V est euphorique d’annoncer son succès à sa complice. Cependant, certains sentiments apparaissent à travers le compte rendu. V s’est conduit comme un séducteur, mais a violé la règle initiale de ces jeux libertins : ne jamais tombé amoureux. De quelle manière V en faisant le compte rendu de sa victoire laisse transparaitre ses sentiments ?

• C’est icique résident les dangers de la correspondance épistolière. En se confiant à M dans une lettre, V fait l’aveu de sentiments sincères et revit ses actes, ce qui dédouble le plaisir. Quels sont les caractéristiques et les dangers de la correspondance ?

II. LECTURE

III. ÉTUDE DE DÉTAILS

I. L’expression d’une stratégie et d’une victoire

Expression métaphorique su succès amoureux de Vsur T > RAPPEL DJ + lettre 4
Stratégie libertine de conquête dune femme qui lui résiste avec VOC guerrier
MAIS domaine des sentiments

A. les difficultés rencontrés

• Résistance de l’adversaire
> « Résister, une résistance, défense provocante »
> Polysémie (= liens entre différents termes) : « prévention, conseil, rapport, stratégie »
=> Forme militaire

• Faiblesse de V
«Maitriser comme un écolier »

• Risque de dépendance
« Que je puisse dépendre » > pouvoir renforce le risque

=> Limites de sa conquête.

B. Les éléments d’une stratégie

• Déroulement d’un combat jusqu'à la victoire finale
> Adversaire
> Conquérant
> Détermination pour assurer le succès
> Stratégie : « campagne, savantes manœuvres »
> Victoire : « la voilà donc vaincue, vaincre,triomphe, succès, gloire »
=> Association guerre, conquête féminine, sentiments personnels.

• Evocation de la carrière du séducteur à travers la séduction de T
> « Reléguons cette idée puérile, tant d’autres, la foule des femmes »
> Utilisation de ON = généralisation du propos

• Regard rétrospectif sur sa vie
> Vie = succession de victoires amoureuses
> Annonce le dénouement tragique.Fatalité et absurdité de son existence.
RAPPEL DJ.

• Relations humaines du libertin
> Conception relations humaines qu’en terme de domination, de compétition, de victoires à remporter sous différents formes.
Ex. Défi de M qui lui résiste donc intéressant
=> Vie libertine : volonté de s’imposer, de rivaliser.

II. Les sentiments de V

A. L’expression de la fierté

Expression de...
tracking img