Les liaisons dangereuses lettre 2

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1242 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
- Cette lettre, se situant au début du roman, fait donc partie de l'incipit du texte, de son exposition : l'intrigue est d'emblée engagée. la machine de guerre libertine est mise en route par la Marquise de Merteuil qui envoie à son allié un appel de ralliement. Les deux libertins (la manipulatrice Merteuil et le don juan Valmont) trouvent là une occasion parfaite pour servir "l'amour et lavengeance", pour assouvir leur désir vindicatif en rendant le coup à Gercourt (qui a délaissé Merteuil et séduit la maîtresse de Valmont). La fonction première de cette lettre est donc informative: elle met le lecteur au courant de l'intrigue qui se trame et le place d'emblée au centre de l'action. La confidence de la Marquise de Merteuil qui écrit à Valmont "Je veux donc bien vous instruire de mesprojets" est aussi - c'est l'un des atouts du genre épistoilaire - une confidence faite au lecteur. On a donc le schéma suivant:

Les deux libertins (qui n'ont pas encore avalé l'échec qui leur a été infligé par Gercourt) s'allient et mettent leur énergies respectives au service d'une vengeance qui sera le mobile de l'action romanesque durant une bonne partie du roman. Les victimes désignées sontGercourt et Cécile Volange et sa mère. D'un côté nous avons les prédateurs qui s'apprêtent à attaquer, de l'autre les proies qui ignorent encore ce qui se trame contre elles. Les prédateurs ont un avantage de taille : celui de l'information et du secret. En tant que confidente de Volange, Merteuil obtient des informations qui lui premettent de peaufiner son projet vindicatif. En quoi consiste ceprojet ? les grandes lignes de ce projet sont soulignées par merteuil : 1) l'objectif = tourner au ridicule Gercourt et en faire la fable de Paris. 2) les moyens : cocufier Gercourt, le transformer en cornard en séduisant l'innocente Cécile Volanges, la future épouse de Gercourt qui vient juste de sortir du couvent. de cette façon, Gercourt saura qu'il est un sot et que ces préjugés en ce quiconcerne l'avantage des éducations cloîtrées et la vertu des blondes sont sans fondement. Merteuil, la tentatrice libertine, se charge, avec le soutien de Valmont, de lui montrer que la femme vertueuse n'existe pas et que, comme tous les maris, il devra faire face au "sort inévitable" et accepter malgé lui le statut de cocu.

- Dans cette lettre, la marquise de Merteuil se présente comme la têtepensante (il m'est venu une excellente idée), le stratège qui collecte les informations nécessaires pour les mettre au service de son plan de bataille qu'elle ne tarde pas à mettre en oeuvre. [il faut envisager d'étudier dans votre commentaire le champ lexical de la guerre : le libertin est un guerrier qui est tout le temps prêt à lancer l'assaut].

C'est Merteuil qui dirige et Valmont apparaîtcomme un simple acolyte, presque un homme de main qu'il utilise pour arriver à ses fins. (dans ce sens, il faudrait analyser le caractère -portrait moral- de Merteuil tel qu'il apparaît dans cette lettre inaugurale : une femme dominante, autoritaire, vindicative, manipulatrice, stratège). Merteuil, la femme sans merci, adopte toutes les stratégies langagières pour instaurer une certaine hiérarchieentre elle et Valmont : elle insiste sur sa supériorité et invite le vicomte à venir avec empressement "prendre [ses] ordres à genoux". Remarquez à ce propos l'emploi intensif de l'impératif dans la lettre. Cette tonalité injonctive est à situer dans le contexte chevaleresque et courtois auquel se réfère la Marquise : la dame dicte ses bonnes volontés au chevalier qui serait "trop honoré de [son]choix" et prompte à la satisfaire en répondant favorablement à sa demande, en appliquant à la lettre ses recommandations.

- La stratégie de la Marquise de Merteuil repose aussi sur l'argumentation, d'où la nécessité d'étudier les techniques argumentatives mises en oeuvre par la Marquise pour convaincre le Vicomte ou le persuader d'adhérer à son projet vindicatif:

+ Merteuil n'hésite pas à...
tracking img