Les liaisons dangereuses lettre 48

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1226 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos
-------------------------------------------------
Du vicomte de Valmont à la Présidente Tourvel – Fiche BAC

Introduction:
* Contexte dans l’histoire :
* Caractérisation passage : le vicomte de Valmont écrit une lettre à la Présidente Tourvel. Après plusieurs échecs dans sa séduction, illui dévoile son « véritable » amour, qui n’est qu’un leurre pour le moment.
Problématiques :
* En quoi cette lettre argumentative place-t-elle Tourvel au centre de l’attention d’un Valmont séducteur, cynique et pervers ?
Plan :

I. La présidente Tourvel au centre de son argumentation.

A. Valmont fait appel à la pitié de son interlocutrice
* Place accordé à Mme Tourvel aucentre elle apparaît comme son seul recours pour l’apaiser : opposition des adjectifs au début avec « calme ». « calme » sans adjectif les autres si.
* Il essaie de susciter la pitié : exagération avec des hyperboles « entier anéantissement, la puissance irrésistible de l’amour » + démesure « un calme dont j’ai besoins, et dont pourtant je n’espère pas pouvoir jouir encore ».
* Il met dutemps avant de lui dévoiler le pourquoi de sa lettre On imagine Tourvel entrain de suffoquer.
* Etat d’âme perdu répétition de « où », mal à l’aise «pas fermé l’œil de la nuit », désespéré chiasme « ardeur dévorante, ou dans l’entier anéantissement », il a besoins d’aide « viens chercher ».
* Il ne peut échapper à son amour « et sans doute, j’y reviens toujours avec le même empressement ». ille subit passion amoureuse.
* Tellement malheureux qu’il fait appel à l’aide divine.
* Il utilise également des tournures oratoires : des sonorités : assonance en [an] qui donne une idée de plainte : « pendant » (l.1), « sans » (l.2), « dans » (l.3), « dévorante » (l.3), « anéantissement » (l.4), « pourtant » (l.6).
* À la fin de la lettre, le vocabulaire montre qu'il sembleinférieur : il cherche l' « indulgence » de T. (l.50), ne veut pas l' « offenser » (l.53-54), il ne doit pas être « craint » (l.55), ne veut pas « abuser de ses bontés » (l.58), il la « supplie » (l.61) on imagine qu'il serait presque à genoux devant elle.
* Il veut susciter la pitié de Tourvel pour la séduire.

B. Valmont veut faire culpabiliser Tourvel
* Mme Tourvel est la raison de sapassion amoureuse et donc de son désespoir il la fait culpabiliser.
* Chantage affectif : elle risque de passer à quelque chose de grand. « 7 » conditionnel + si.
* « m’accablez-vous » il cherche à la culpabiliser.
* Il lui montre à coté de quoi elle va passer si elle ne répond pas à sa lettre « les passions actives », et dans quoi elle va demeurer « la froide tranquillité, le sommeil del’âme, image de la mort » accumulation descendante.
* Reproches sévères faites par Valmont « vous me condamnez », « les tourments que vous me faites éprouvés ».
* Gradation descendante= decrescendo « amour, délire, désespoir auquel vous me livrez ».

C. La sensualité et le respect, et la promesse.
* CL sensualité « émotion », « douce », « vive »
* « j’aurai tracé sur elle leserment de vous aimer toujours ! »futur de l’indicatif à valeur de sur + « ! » pour insister.
* Madame, mise en apposition forme de respect.

II. Valmont endosse son costume de séducteur intraitable.

A. Le cynisme, l’orgueil et la perversion qualifient Valmont
* Vanité, orgueil « j’ose croire ».
* Répétition du verbe « croire » orgueil
* Impératif « croyez-moi,madame »
* « Je crois pouvoir assurer sans crainte » il est sur de lui, il la juge.

B. Un désir de perversion et de revanche habite Valmont ?
* T. est dévote et pourtant V. lui envoie une lettre qui peut être choquante. On peut se demander si le personnage n'est pas pervers : il jouit du fait que Tourvel ne comprenne pas ce qu'il sous-entend : il l'a trompée : c'est pas moral + il...
tracking img