Les liaisons dangereuses

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7500 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Liaisons dangereuses

L’auteur Choderlos de Laclos
Laclos appartient à une famille de noblesse récente et modeste. Les liaisons est quasiment son seul roman (il écrit seulement quelques contes en vers dans la tradition de La Fontaine, deux livrets pour l’Opéra). Son modèle est Rousseau. Il choisit comme épigraphe aux Liaisons la phrase de Rousseau : « j’ai vu les mœurs de mon temps et j’aipublié ces lettres ». Militaire de carrière, il prend un congé pour l’écrire. Son objectif est d’écrire une œuvre qui lui permette de passer à la postérité. Frustré dans ses espoirs de promotion militaire, il a pensé trouver dans la publication d’un roman à succès, fut-il de scandale, une notoriété manquée dans sa carrière. Les liaisons est publié en 1782, sept ans avant la révolution française,quatre ans après la mort de Rousseau et de Voltaire.
Proche du duc d’Orléans (le fils du frère de Louis XIV), Laclos doit s’exiler en Angleterre en 1789. Il milite pour une monarchie constitutionnelle. En 1793, il est incarcéré pour ses convictions orléanistes. Il se ralliera ensuite, très tôt, à Napoléon, qui est officier d’artillerie comme lui. Il a vraisemblablement joué un rôle dans le coupd’Etat napoléonien du 18 Brumaire. Il accompagne Bonaparte en Italie, et meurt en 1803 à Tarente, où il devait prendre le poste de commandant de l’artillerie.
Il y a décalage entre sa vie, très ordinaire, une carrière d’officier de province, de bon père de famille ayant une femme et trois enfants, et les perversions, le cynisme, des personnages qu’il met en scène.

Les influences, le contextelittéraire, l’intertextualité
Au XVIIIe siècle, le roman invente de nouvelles formes : roman philosophique avec Voltaire et Diderot, roman réaliste avec Marivaux, romans libertins avec Diderot, Restif de la Bretonne, romans du sentiment avec Rousseau (La Nouvelle Héloïse), roman fantastique (le diable amoureux), récit d’anticipation (L’an 2440 de Mercier en 1770). Les romans deviennent desmémoires, des confessions, des journaux…
Le roman, au XVIIIe, commence à réfléchir sur lui-même : la question du narrateur devient centrale. De fait, on va privilégier le roman épistolaire qui permet de combiner une authenticité feinte et un effacement de l’auteur au profit des personnages.
Laclos s’inspire du roman de Richardson, Clarisse Harlowe, auquel il fait allusion dans la lettre 110.(Clarisse, qui refuse d’épouser l’homme qu’on lui destine, s’enfuit avec un libertin sans scrupule, Lovelace. Elle pense pouvoir le changer, le rendre vertueux et l’épouser. Mais il la drogue et la viole. Clarisse se laisse mourir. Lovelace en est fou de douleur et accepte de se battre en duel avec un ami de la famille de Clarisse, qui le tue.
Lovelace présente donc des analogies avec Valmont. Clarisseavec Cécile et madame de Tourvel. Laclos emprunte même des expressions à Richardson.
Mais le roman de Laclos est moins manichéen. Cécile n’est pas une pure ingénue, elle se laisse débaucher, est sensuelle. Madame de Merteuil est un personnage complexe qui n’existe pas dans le roman anglais.
Laclos s’inspire aussi de Crébillon fils (Le Sopha, 1742, que lit madame de Merteuil en attendant derecevoir son amant Belleroche). Les milieux décrits sont les mêmes : aristocratie oisive et fortunée. Laclos donne quasiment les mêmes noms à certains des personnages : Prévannes (chez Crébillon) devient Prévant chez Laclos…
Mais la différence est dans la mise en scène. Laclos présente un quatuor constitué d’un couple de séducteurs et de deux jeunes candides qui ne sont pas tout blancs, de Madame deTourvel, femme vertueuse mais aussi symbole de la passion.
Laclos retraite donc les œuvres de Crébillon fils mais pour les dépasser en les concentrant en une œuvre unique.
Laclos emprunte aussi, notamment au plan de la forme, à Rousseau. La Nouvelle Héloïse est construite en deux temps symétriques : aux trois premières parties consacrées aux épreuves de la passion, succèdent les trois...
tracking img