Les liaisons dangereuses

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1054 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION
Dans l’œuvre de Laclos et dans l’adaptation de FREARS, en quoi Valmont a-t-il les caractéristiques d’un libertin au XVIII siècle ?

Liberté, la première valeur défendue par la devise de la Révolution française, a toujours été le mot d’ordre des hommes sans foi ni loi du dix-huitième siècles appelés « libertins ». Liberté de penser, d’agir et d’aimer, voilà ce que revendiquent cesindividus qui contestent la morale et la religion pour épouser une philosophie de vie qui deviendra, au fil du temps, synonyme de licence sexuelle. Venu du latin « libertinus », qui signifie à la fois « affranchi » et « esclave libéré », le mot « libertin » apparaît au XVIe siècle pour désigner tous ceux qui sont jugés hérétiques , c’est-à-dire voués aux cultes de la Nature et du matérialisme.Les Liaisons Dangereuses de Laclos est consacré entièrement aux arts du libertinage moral au XVIII siècle. Il serait donc logique que les personnages principaux de cette œuvre soient des libertins accomplis. Se demander en quoi Valmont a-t-il les caractéristiques d’un libertin au XXVIII siècle nous met face à un dilemme. En effet , au début de l’œuvre le Vicomte joue son personnage à merveillecependant saura t-il garder son rôle de libertin jusqu’à la fin ?
Il vrai qu’au début de l’œuvre, Valmont est le portrait type d’un libertin du XXVIII siècle mais l’amour l’emportera sur son désir de puissance.
Dans l’adaptation de FREARS, on est tout de suite marqué dès le début par l’importance de l’apparence. En effet Valmont est apprêté par plusieurs serviteurs. Ils choisit ses chaussurestoutes aussi magnifiques les unes que les autre. Il porte de très beaux habits. Dans un gros plan, la figure de Valmont est protégée par un masque, clin d’œil à ce jeu de dupes qu’est le libertinage. Le visage fardé de Valmont (regard froid et cruel du prédateur) apparaît enfin. Tous ce spectacle est le témoin d’un extrême narcissisme du libertin. De plus, lors d’un gros plan on perçoit les atoutsmajeurs de Valmont : l’arme blanche et son sexe
Qui dit narcissisme dit égoïsme. Il est vrai que Valmont, comme tous les libertins de son époque, ne travaille pas, il vit de ses rentes. Il consacre donc tout son temps à s’occuper de sa petite personne et à satisfaire ses plaisirs. Il aime les plaisirs de la chaire et fait souvent appel aux services des ses nombreuses maîtresses comme son «pupitre » Emilie.
C’est un vrai chasseur de femmes, un chasseur de tourterelle. Chaque proie est un combat et un défi. Il n’hésite pas à employer la force pour atteindre son but : il assied de force Mme de Tourvel dans un fauteuil après qu'elle a rencontré Emilie, la saisit sans ménagement par le chignon lors de la scène de rupture, frappe Mme de Merteuil de son chapeau, sans parler de sadétermination à posséder Cécile sans ménagement.
Pour séduire ses proies, comme Casanova au paravent, Valmont doit pouvoir jouer tous les rôles, c’est un réel comédien. Valmont est un séducteur hors pair, libertin de talent qui parvient à tromper la société de l'époque par l'art du regard, de la tenue, de la parole et surtout de l'écriture. Dans la lettre 48, il organise toute une mise en scène pour faire dela lettre un modèle épistolaire d’amour platonique et respectueux, alors qu’il le contredit par la situation d’énonciation elle-même. De plus, il met en scène de vrais spectacles: il lui envoie une lettre timbrée de Dijon quand Mme de Tourvel attend une lettre de ce ville-là et refuse de lire les siennes ; il trouve une famille pauvre et il lui donne de l’argent tout en s’assurant que laPrésidente le saura ; il fait semblant de s’être converti, mais ce n’est qu’une conversion feinte. Cette duplicité l’amènera certes à son but mais évoque en même temps une dangereuse perversion.
Le Vicomte est cynique et hypocrite. Chacune de ses aventures sont dénuées d’amour et de sentiment. Il a un rejet de la morale et de la religion concernant les aspects de l’amour. Il n’a pas de pitié pour...
tracking img