Les liasons dangeureuse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1605 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture:

“Les liaisons dangereuses” de Choderlos de Laclos

Siècle de l'auteur: Choderlos de Laclos est du XVIII° siècle.

Courant Littéraire: Le Siècle des Lumières.

Élément autobiographique: Pierre Ambroise François Choderlos de Laclos, né à Amiens le 18 octobre 1741 et mort à Tarente le 5 septembre 1803, est un écrivain et officier militaire français. Il alongtemps été considéré comme un écrivain aussi scandaleux que le marquis de Sade ou Restif de la Bretonne.
Il était un militaire sans illusions sur les relations humaines, et un écrivain amateur, cependant son projet phare était de “faire un ouvrage qui sortit de la route ordinaire, qui fit du bruit, et qui retentit encore sur la terre quand j'y aurais passé” ; de ce point de vue il a largementatteint son but, car la renommée de son livre maitre les liaisons dangereuses est telle qu'il peut etre considéré comme un des livres parmi les plus connus au monde.
L'un des chefs-d'oeuvres de la littérature romanesque du XVIII° siècle, il met en scène les intrigues amoureuses de l'aristocratie. Il a inspiré un très grand nombre de travaux critiques et analytiques, de pièce de théatre et defilms.

Epoque historique du livre: Ce roman se passe au XVIII° siècl.

Thémes du livre:
Ce livre est une attaque contre l'aristocratie, c'est un roman épistolaire écrit en 1782. Ce roman narre les duels pervers et libertin de deux aristocrates qui se jouent de la société privilégiée dans laquelle ils vivent. On suit grace à l'absence du narrateur en première personne les stratégiesmachiavéliques de la Marquise de Merteuil e roman décrit plusieurs personnages les bons cotés ainsi que leurs face cachées. On y retrouve plusiers charactéristiques du libertin du XVIII° siècle : Il peut seprésenter sous les aspects les plus divers comme Valmont qui prend l'aspect d'un “amoureux et timide” (lettre LVII) et qui fait de la charité qui dissimule son plan pour conquérir Madame de Tourvel, ou bienla Marquise de Merteuil qui trahit la petite Cécile en y prenant du plaisir voyant que l'ingénue petitela prend pour un guide consolateur. Le comédien,car le libertin est un très bon comédien et il mets en scène touteslses machinations. Le libertin du XVIII° siècle est entre autre un séducteur acharné, d'ailleurs la Marquise de Merteuil et Valmont entreprenne la séduction de leur victime comme sic'était une guerre.
Ce qui charactérime de Merteuil et Valmont c'est leurs orgueil et mépris envers tous.
Valmont durant tout le roman subit une évolution, en apparence il reste libertin jusqu'au bout mais les lettres qui l'écrit à Madame de Tourvel à l'insu de Madame de Merteuil révèle un profonde tranformation dès le debut il est surpris du “plaisir qui l'éprouve a faire du bien” devant ledomestique de Madame de Tourvel et de retrouver “Les charmantes illusions de la jeunesse”, donc à la fin du livre il tombe vraiment amoureux de Madame de Tourvel sans le vouloir vraiment, on aperçcoit sa trasformation dans sa dernière lettre au chevalier Danceny où il essaie de convaincre ce dernier à ne pas aller au rendez-vous avec Mme de Merteuil mais de suivre son amour envers Cécile.L'évolution de Valmont pourrait etre comparé à celle de Julien Sorel de Stendhal.Julien, qui se veut froid calculateur tout au long de sa vie, tente de tuer Madame de Rênal parce qu'il croit qu'elle l'a trahi, mais se laisse ensuite aller entièrement à son amour lorsqu'elle lui sacrifie sa réputation en venant le voir dans la prison où il attend sa condamnation. Ce roman relate alors une résurrection par lapassion c'est-à-dire renaissance de la vie grace à l'amour et de l'éffacement du masque.
A la fin du roman Valmont et Madame de Tourvel meurt alors que Mme de Merteuil reste en vie humilié, cela peut une punition car que ce qui ont aimé vraiment sont mort alors que Mme de Merteuil doit subire jusqu'a la fin de ses jours une humiliation continue.
la société que décrit Laclos est dominé par...
tracking img