Les limites des formes argumentatives

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1151 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet de dissertation:

En vous appuyant sur les textes vus en classe et sur vos lectures personnelles, vous vous demanderez quelle forme - essai, apologue, dialogue - vous paraît la plus efficace pour exposer une pensée.

1°) L'apologue
a) Avantages
b) Inconvénients

2°) L'essai
a) Avantages
b) Inconvénients

3°) Le dialogue
a) Avantages
b) Inconvénients

Choix d'un plansymétrique pour pouvoir comparer plus facilement les différents genres.

INTRODUCTION:

Depuis des siècles, des écrivains exposent leurs pensées par l'intermédiaire d'essais, de dialogues, ou d'apologues. Au cours de cette dissertation, nous pèserons tous les avantages de chaque forme, et toutes ses limites. Dans une première partie, nous nous intéresserons donc à l'apologue, dans une seconde,nous analyserons l'essai, puis dans une ultime, nous observerons le dialogue.

L'apologue possède un passé chargé, en effet, ses origines viennent de la Grèce, dans l'Antiquité. La fable a toujours servi à illustrer des leçons de sagesse, et, encore aujourd'hui, les écrivains peuvent être tentés d'écrire un apologue car on sait qu'il sera lu comme un texte sage, et avec le poids de la vérité.L'apologue est aussi intéressant car il touche tout le public, tout naturellement parce que l'apologue se lit très aisément, avec un récit assez bref, et il peut être ainsi comprit par les plus jeunes, comme par les adultes. L'écrivain peut choisir l'apologue car il pourra écrire dans tous les registres tels que l'humour, le pathétique... L'apologue peut aussi exposer son idée en nous faisantdécouvrir d’autres mondes comme l'a fait Candide avec "L' Eldorado". L'apologue joue aussi avec les émotions du lecteur, avec notre affectivité, ce qui rend la transmission d'idées plus facile, comme dans "Le Petit Prince" de Saint-Exupéry, qui joue avec nos sentiments car nous avons une sorte d'attachement pour le petit prince, pour ce jeune enfant. Quand Saint Exupéry veut alors faire passer son idée,c'est alors beaucoup plus simple de le faire sur un lecteur attendri. Ainsi, le lecteur se laisse entraîner par le récit, et se laisse aussi surprendre par la morale que l'apologue contient.

Mais, l'apologue a comme tout genre ses limites. Pour en rester au Petit Prince, on voit que Saint-Exupéry parle de l'amour, il en parle de façon trop simplifiée, alors qu'en réalité, l'amour est pluscomplexe qu'il ne le laisse entendre entre ses lignes. Voilà donc la première critique que l'on peut adresser aux apologues, ils simplifient parfois trop des choses qui sont bien plus complexes. Les apologues ont aussi souvent des sens que l'on ne peut pas comprendre sans approfondir le texte, c'est pour ceci que Rousseau estime que les apologues ne sont pas destinés aux enfants. Une autre limite quel'on peut trouver à l'apologue est le fait que les récits sont trop importants par rapports à la morale, et la morale passe donc au second plan, voir même est complètement occultée. "Ah! s'il nous faut des fables, que ces fables soient du moins l'emblème de la vérité! J'aime les fables des philosophes, je ris de celles des enfants, et je hais celle des imposteurs!", cela est une phrase deVoltaire qui s'indignent des fabulistes qui utilisent dans leurs récits la description de tout ce qu'il ne faut pas faire, et parfois, pour exemple l'enfant, il ne retiendrait que le récit de ce qu'il ne faut pas faire, et serait plus à même de le reproduire, la fable aura été donc utilisée de façon contraire à ce qu'elle devait être.

L'essai, lui, est une argumentation menée directement, ce qui rendla thèse plus facile à voir que dans l'apologue. De plus, l'essai explique tout ce qu'il annonce, ce qui est un bon point pour la compréhension alors que l'apologue, lui, n'explique pas, l'apologue se contente d'exprimer son idée sans aider son lecteur à la compréhension de l'idée. De plus, comme dans "Discours sur le bonheur" de Madame Du Châtelet, toutes les thèses avancées sont accompagnées...
tracking img