Les linguistiques externes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1730 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
les linguistiques externes
Principales linguistiques externes
Sociolinguistique ethnolinguistique Geolinguistique psycholinguistique et neurolinguistique
la linguistique n'est alors qu'un embranchement de la sociologie de l'ethnologie de la géographie de la physiologie ou des neuroscience
linguistique appliquée
lexicographie= activité des faiseurs de dictionnaire
grammaire scolaire=comment un non linguistique peut faire de la grammaire
droits linguistique= droits des communautés linguistiques dans une communautés politique
aménagement linguistique
on est dans le domaine du droits ou de l'enseignement scolaire
dans les deux cas le vrai travail de conceptualisation et d'organisation empirique prend ses bases a l'exterieur de la linguistique; c'est pourquoi on parle delinguistique externe
Diachronie et Synchronie :
corollairement un autre phénoméne rentre en ligne de compte; les linguistiques internes ou externes peuvent etre synchroniques ou diachroniques.
Les langues evoluants dans le temps; le linguistique pourra concentrer son etude:
-soit sur l'évolution des langues
-soit sur la diapositive d'une langue a un sychronie moment donné de son evolutionsouvant l'état présent par exemple:
pour une unitée lexicale on pourra donné
-sa difinition du moment (procédure synchronique )
-ou son étymologie (procédure diachronique )
ce ci s'applique a toute les parties de la langues
on peut étudier en synchronie un etat de langue ancien exemple: étude du latin a un moment donné de son histoire
l'étymologie ou la filiation des mots ne permet pastoujours de comprendre le sens present d'un mot
par exemple le mot: brouette (revenant un un vehicule a 1 roue,3roue ou 4 roue )
vient au fait du bas-latin : "bi-rota" (=deux roue ) quant au mot "rien" il vient de "res" qui signifiait "chose" ou "quelque chose" . au cour du temps il a prit le sens contraire de son étymon
l'etymologie pourra tout fois savairer utile si la filiation n'estvernaculaire mais savante :
-c'est le cas dans les mot technique artificiellement construite selon un procédé néologique
exemple: "agoraphobie" ="peur des foules" ; "nucléaire venant de nucleuse " =" noyau" ;"démocratie"="direction par le peuple"
-d'autres mots ont une filiation savante a partir d'un étymon puisé dans le bas-latin (le latin utilisé par les clercs plus proche du latin classique que dulatin vulgaire) .
Typologie syntaxique des langues

On peut également classer les langues selon l'ordre dans lequel les mots apparaissent dans les phrases.

Selon la place du sujet, du verbe et de l'objet on trouvera :

Les langues SOV


« le joueur la balle frappe »


le japonais, le turc, le coréen


41% des langues du monde

Les langues SVO


« le joueur frappe laballe »


l'anglais, le français, le swahili, les langues chinoises


39% des langues du monde

Les langues VSO


« frappe le joueur la balle»


l'arabe classique, les langues celtiques insulaires et l'hawaïen


15% des langues du monde

Les langues VOS


« frappe la balle le joueur»


le fidjien et le malgache.


5% des langues du monde

Les langues OSV


«la balle le joueur frappe »


le xavánte .


5% des langues du monde

Les langues OVS


« la balle frappe le joueur »


le hixkaryana


5% des langues du monde



Typologie génétique des langues

On connaît mieux la filiation des groupes de langues à tradition écrite que de celles de tradition orale. C'est pourquoi on peut remonter jusqu'à l'indo-européen d'un côté etde l'autre on sait peu de choses sur l'origine de certaines langues africaines à culture orale, par exemple.



À l'origine (environ -3000) l'Indo-europeen s'est répandu sur toute l'Europe occidentale et orientale. L'indo-européen a engendré les langues d'origine celtes, latines, germaniques, héléniques, baltiques, slaves et indo-iraniennes, ainsi que l'albanais et l'arménien. On ne...
tracking img