Les lumieres

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (701 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Les lumières
Sommaire :
- Introduction
1- La poésie
2- Le théâtre
3- Le Roman
4- Idéaux des philosophes du siècle des lumières
5- Conclusion-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Introduction
C’est un mouvement intellectuel européen dominant à partir de 1750. Les lumières correspondent à un mot d’ordre dèsle début du 18ème siècle. La génération des lumières philosophiques, Montesquieu, Diderot, Voltaire, Rousseau, est annoncée par Bayle et Fontenelle.
C’est un combat des philosophes Européens. Leslumières ont leur figure, les philosophes sont les défenseurs de la liberté de penser, de la science et de la tolérance en France religieuse. Leur idéal est le bonheur dans une société prospère et juste.En 1789, c’est la révolution française qui se réclame des lumières.
La grande œuvre des lumières est l’encyclopédie. Elle a été rédigée de 1751 à 1772. Les deux instigateurs sont Diderot etd’Alembert. Elle veut diffuser les idéaux à défendre et proposer un modèle de raisonnement libre des préjugés.
Le dictionnaire sous de multiples formes (encyclopédie, le dictionnaire  portatif de voltaire en1784) est une sorte de pensée méthodique et ouverte.

I -La poésie
Dans un siècle dominé par la prose, la poésie subsiste malgré tout.
Une poésie de transition
Jean baptiste Rousseau invente unepoésie formelle assez impersonnelle, Voltaire se fait poète. La poésie chez Voltaire fait réflechir mais donne toujours une importance a la superiorite de nouvelle pensee de societe.

II -Lethéâtre
Comme au siècle précédant, le théâtre remplit une double fonction, divertir et faire réfléchir. L’abondante production d’œuvres dramatiques prouve que celle-ci ne se demode pas.
La tragédievoltairienne, au 18ème siècle, il connait une véritable notoriété de dramaturges (art de composer) avec ses tragédies, (Zaire, Mahomet entraînant des conflits religieux)
Marivaux s’éloigne de Molière...