Les marques de la femme bourgeoise au xixe s

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1942 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Comment la femme se définit-elle dans la société bourgeoise du XIXème siècle?

I) La femme: mère et épouse.
Le corps doit montrer la fonction de la femme au sein de la famille et de la société. Au XIXe s, la femme doit plaire pour enfanter mais aussi pour représenter. C'est dans cette double acception qu'il faut comprendre le rôle du vêtement dans la culture bourgeoise.
En effet, la femmeest d'abord une mère, une génitrice." L'homme est un cerveau, écrit Michelet, la femme est une matrice". Le corset, élement indispensable du costume, véritable colonne vertébrale du corps féminin, creuse une taille étroite et met en valeur la poitrine et les hanches. Ces deux dernières expriment les fonctions maternelles de l'allaitement et de la fertilité. La bourgeoisie, catholique, s'inscrit doncdans le culte de la Vierge Marie que l'Eglise a developpé depuis le second Empire et qui féminise la sphère religieuse. À l'époque où l'on institue le dogme de l'Immaculée Conception, une sexualité féminine indépendante de la procréation ne peut être que refoulée. C'est pourquoi Madame Bovary heurte l'opinion de son temps. Flaubert, en décrivant une femme de la bonne bourgeoisie normande à ladécouverte de son propre désir sexuel, ne pouvait que s'attirer un procés d'outrages aux bonnes moeurs. Que dit l'avocat impérial E. Pinard dans son réquisitoire? "On l'appelle Madame Bovary; vous pouvez lui donner un autre titre: Histoire des adultères d'une femme de province". L'immoralité, selon lui, réside dans le fait que Flaubert a cherché dans son oeuvre "un personnage qui pût dominer cettefemme. Il n'y en a pas. Le seul qui y domine, c'est Madame Bovary."Voilà donc le scandale, Emma Bovary serait une femme libre!
Six mois plus tard, Baudelaire comparait devant le même juge qui le condamne à retirer de son recueil Les Fleurs du mal, six poèmes parmi lesquels les Bijoux et À celle qui est trop gaie en raison de la lascivité et la sensualité exprimées dans ces oeuvres. Lacondamnation ne sera annulée qu'en 1949 par la cour de cassation.
Plus prudent, G. Courbet peint L'Origine du monde pour un commanditaire (Kalhil Bey?) aussi discret que le seront ses propriétaires successifs. Il faudra attendre 1996 pour que le public puisse le voir au musée d'Orsay.
Mais la femme est aussi une épouse, dispensatrice d'affection et de douceur pour son mari. Elle possède un rôledécoratif, d'enseigne sociale. Pour se differencier des femmes des classes populaires, le corps de la bourgeoise doit montrer "son incapacité à tout effort rentable, à tout travail utile et donc dégradant". Le corset, là aussi, handicape le corps, le réduit à l'inactivité et l'oppose au corps masculin.
"Plus la robe encombre, plus elle implique de domestiques, de déplacements cérémonieux, de temps perdu"(Ph. Perrot). Le corps est noyé dans l'étoffe, la main est gantée et la figure couverte par une voilette. Il affiche l'enrichissement et la réussite sociale. La crinoline résume à elle seule un siècle d'entrave et de paralysie.
Le corps, nue, de la femme, ne se trouve plus que sous la forme de statues où dans les allégories représentant la Liberté, la Justice ou la Vérité.
Après la Révolutionfrançaise, plus de perruque poudrée, de mouche ou de rouge aristocratique. Pendant ce siècle, deux types de femmes se partagent le devant de la scène : la belle malade et la petite bourgeoise. Cette période porte aux nues la vertu et la féminité accomplie, celle de l'épouse vertueuse. Bien en chair, brune, le corps laiteux, cette femme incarne la beauté dans son aspect le plus lisse et le pluscodifié. La Castiglione, lourde et massive, est ainsi considérée comme l'une des plus belles femmes du Second Empire. La corpulence est le signe d'une maternité satisfaite. Elle est renforcée par des faux-culs et des corsets portant la poitrine en avant. Plus vertueuse que désirable.
Quant a l'opération du maquillage proprement dit, elle se joue désormais sans publicité aucune, sans bruissements...
tracking img