Les mayas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3527 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La civilisation Maya

INTRODUCTION : 2

Les origines : 3

Les débuts de la vie sédentaire et de l’agriculture. 3

L’impact Olmèque : 5

Les antécédents de la civilisation Maya : 6

La civilisation Maya : 7

L’organisation sociale : 8

L’architecture et l’art Maya: 9

L’écriture : 12

Le calendrier : 13

La mythologie Maya : 14

Tikal : 16L’effondrement de l’aire Maya : 18

La chute de la période classique : 18

La période postclassique : 18

Les mayas d’aujourd’hui : 19

CONCLUSION : 20

INTRODUCTION :

A l’époque des conquêtes espagnoles du XVème siècle, l’Amérique précolombienne était dominée par deux grands peuples : les Aztèques et les Incas. Elles reflétaient les précédentes civilisations qui s’étaient succédé aucours des trois derniers millénaires. En ce qui concerne la Mésoamérique, l’une des plus brillantes de ces civilisations anciennes avait été sans conteste celle des Mayas.
Mais au moment où les Espagnols ont découvert les antiques cités, la splendeur classique Maya s’était éteinte déjà depuis six ou sept siècles. Cependant, grâce aux explorations faites au XIX siècles par des chercheursvenus du monde entier, les monuments en ruines dévorées par la forêt tropicale ont livré petit à petit leurs secrets. A l’aide de l’archéologie et l’ethnologie, les vestiges ont dévoilé la magnificence et la grandeur de ce peuple.
L’histoire de la civilisation maya est classiquement découpée en trois grandes périodes (avec les cités dominantes correspondantes), nous avons donc élaboré notredossier selon cet axe chronologique :
➢ Préclassique de -600 à +300 : la formation (Kaminaljuyù, Uaxactùn, Izapa, ...)

➢ Classique de 300 à 900 : l’apogée (Copán, Tikal, Palenque,…)

➢ Postclassique de 900 à 1500 : le déclin (Chichen Itza, Tulum, Mayapán, ...).

(« Que sais-je ? » Voir tableau synoptique page 10 et 11)

Les origines :

(Chapitre 1 du « Que sais-je ? » ; page 5à 32)

La présence de l’homme sur le continent américain ne semble pas remonter au- delà de trente à quarante mille ans. On suppose que c’est des peuples venus d’Asie qui auraient traversé d’un continent à un autre, par le biais du détroit de Béring. Celui-ci était à l’époque recouvert de glace et formait un pont, qui permettait le passage progressif des vagues migratoires, sans douteattirées par de multiples ressources (tel que la chasse). Au cours des âges le continent c’est ainsi peuplé de petits groupes. Mais le retrait des glaces, vers le VIII millénaire avant notre ère, va entraîner bien des modifications. D’une part, le passage vers l’Asie étant interrompu, le continent américain se retrouva complètement isolé du reste du monde. Mais ceci reste qu’une hypothèse. En outre,cela implique que le développement culturel précolombien (évènements antérieurs à l’arrivée de Christophe Colomb) s’est produit en « vase clos ».

Les débuts de la vie sédentaire et de l’agriculture.

(« Que sais-je ? » Page 5 à 12).

Ce sont les transformations climatiques et écologiques qui ont provoqué la disparition des nombreuses espèces d’animaux qui sont la cause principale de lasédentarisation. En effet, les hommes ont du trouver de nouveaux moyens pour survivre étant donné que les possibilités de chasse étaient très diminuées. La cueillette devient alors le seul moyen de se nourrir. Celle-ci a évolué et par la suite se transformera en agriculture. C’est ainsi que l’on trouve à la base de l’alimentation des région de la Mésoamérique : tomates, avocats, patates douce,manioc, et le maïs qui est l’aliment de base à tel point qu’on lui accordera un rôle déterminant dans certaines légendes concernant la création du monde. Il est toujours l’aliment de base dans ces régions et c’est la céréale la plus consommée au monde. Cependant les plants de maïs que cultivaient les Mayas ne ressemblaient pas du tout aux épis que nous consommons de nos jours. En effet, les...
tracking img