Les medias b2b

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3673 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1

Sommaire
Introduction-----------------------------------------------------------------------3

1. Les salons professionnels-------------------------------------------------4-6

2. La presse professionnelle-------------------------------------------------7-9

3. Les documents de vente ----------------------------------------------------10

4. Les autres mé dias-----------------------------------------------------11-16

Conclusion-----------------------------------------------------------------------17

Bibliographique-----------------------------------------------------------------18

2

INTRODUCTION
Le marketing business to business est pratiquépar les socié s qui vendent les biens et té les services à une autre organisation dans le cadre de leur fonctionnement.Il se distingue du marketing de grande consommation qui s‟adresse aux particuliers pour leur usage personnel. Comme il y a plusieurs diffé rences entre le marketing B2B et le marketing B2C, l‟utilisation des outils de communication est spécifique en marketing B2B. Les deux principaux mé dias utilisé sont les salons et la presse professionnelle, s mais les documents de vente et les autres mé diassont aussi importants.

3

1Les salons professionnels
Le salon professionnel est un mé incontournable parce qu‟il est à la fois un lieu de vente et de dia rencontre. Les salons professionnels constituent de formidables outils de communication et de dé veloppement commercial. Prospection, relations commerciales privilé es, veille gié concurrentielle.

1.1 Quelques chiffres clé s
    113 salons professionnels de dimension internationale ont lieu chaque anné en France e 5 millions de visiteurs par an dans les salons professionnels franç dont 1.2 millions de ais visiteurs é trangers se rendent chaque anné sur les salons professionnels franç e ais Plus de 30 000 exposants é trangers Selon une é tude mené par COFACE, pour un euro investi dans les salons internationaux, les eentreprises françaises réalisent un chiffre d‟affaires à l‟exportation de 35 euros Une enquê IPSOS mené auprè de 1 000 grandes entreprises franç te e s aises a montréque 81% d‟entre elles considèrent le média salon comme efficace et 65% estiment qu‟investir dans les salons est directement rentable

1.2 Les spé cificité des salons professionnels s
Ils s‟adressent à un public de professionnels(contrairement aux foires-expositions, qui visent davantage le grand public). Il existe plusieurs formes de salons, des rendez-vous internationaux de l‟ensemble de la profession (Batimat, Sial, Elec) aux salons plus spé cifiques (Equipnor, Sitef...) Il existe également des salons monomarques, en particulier dans l‟informatique (Apple Expo, Masters HP). Parmi les visiteurs professionnels, on peut distinguerdeux profils principaux : Les utilisateurs (industriels, commerçants, artisanats, responsables d‟administrations), qui viennent voir et é ventuellement acheter des produits. Les prescripteurs (architectes, ingé nieurs, conseillers fiscaux, mé decins...), qui sont amené à s conseiller des clients sur les derniè tendances et solutions technologiques du marché ainsi res , que les journalistes spécialisé s.  Les entreprises qui participent aux salons

1.3 Exemples des entreprises qui participent aux salons
Les grandes entreprises par exemple, Le groupe Bosch a toujours é pré té sent sur le salon Equip‟Auto. Le salon lui permet de présenter leurs nouveaux produits et de réunir leur réseau de ré parateurs multimarques Les PME, par exemple Verteego , elle participe souvent aux salonsprofessionnels, notamment aux salons internationaux. Cela lui permet d‟avoir un retour sur investissement important et de rencontrer de nombreux clients et partenariats.

1.4 Les raisons de participer àun salon
L‟émergence d‟Internet et des nouvelles technologies de l‟information et de la communication n‟a pas altéré l‟intérêt des entreprises pour le média salon. La mondialisation n‟a fait que...
tracking img