Les metaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (682 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Laisser ses métaux à la porte du temple
Lorsque mes ff.: m’on invité à passer au cabinet de réflexion, à peine étais-je assis sur le tabouret de cette petite pièce obscure, qu’un d’eux me tendis unpanier et m’enjoignit d’y déposer tous les objets métalliques que je portais sur moi, m’assurant que tout allait m’être rendu à la fin de mon initiation. J’y versais quelques pièces, mon alliance demariage, mon alliance de famille et mon téléphone portable.



Plus tard, lors de l’entrée dans le temple j’étais, de mon plein gré, enchaîné, bâillonné, à moitié dévêtu et déchaussé.Lorsque je demandai à mon frère et père quelle tenue il me recommandait pour aller chez les maç.: il me répondait : vas-y en costume sombre, sobre, sans florilèges.

Quand j’entendis qu’en maçonnerie,tous sont FF.:, libres et égaux je compris. L’égalité n’est pas un symbole c’est une fin, un objectif. Il coûte d’être libre et d’être égal à tous aussi. Il coûte de se dépouiller de tout acquis etd’objectif superflu. Superflu c a d ayant trait à ce qui nous rend inégaux, aliénés et étrangers, considérant ces termes comme opposés d’égaux, libre et FF.:.

Qu’est ce qui s’acquière et qui dans lasociété d’aujourd’hui et d’hier aussi, nous rend inégaux, aliénés et étrangers ?

Qu’est ce qui nous rend inégaux: la richesse, les quartiers de noblesse, les fonctions d’état, la force physique,l’intelligence, la beauté, la jeunesse

Qu’est ce qui nous aliène: le besoin, l’avarice, l’ambition, l’opportunisme, la folie, la religion, le dogme, la loi, le symbole

Et qu’est ce qui nous rendétrangers : l’ignorance, l’autosuffisance, la xénophobie, l’intolérance, la communauté, la famille, la nationalité

Dans tous ces attributs que peut posséder ou qui peut manqué à l’individu, lesquels doivent être considéré comme des métaux dont l’on doit se séparer avant de rentrer dans le temple ou dans la M.: en générale, sans quoi nous risquons de faillir à notre promesse initiatique ?...
tracking img