Les migrations internationales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1984 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
|
Les migrations internationales de population dans le monde au 20ième siècle.
 

I- La mondialisation, processus révélé après la Seconde Guerre Mondiale, constitue la mise en relation économique, politique et culturelle de tous les espaces mondiaux. Effectivement, tous les territoires de la planète et leurs habitants dépendent d’évènements, et décision prises très loin de chezeux, et sans qu’ils n’y aient part. Cette mondialisation commence avec la libéralisation de l’économie, il n’existe aujourd’hui plus qu’une « économie monde ». Mais les migrations internationales de population remontent à bien plus longtemps. L’inégalité croissante entre les différents pays, laisse apparaitre au cours du XXe siècle une partie marginalisé du monde, le « Tiers-Monde ». Lapopulation de ces pays aspire à un meilleur niveau de vie en migrant vers des pays plus riches ; ceux-ci sont en parti les pays de Triade qui réunit l’Amérique du Nord, L’Europe et l’Asie. Cette migrations représente pour eux un avantage, car elle constitue une nouvelle main d’œuvre et à bas prix. Par ailleurs, le phénomène de mondialisation des populations existe également au sein de la Triade. Lamigration internationale est un phénomène qui perdure, celui pourrait se dater ‘avant la Première Guerre Mondiale, effectivement, il y avait déjà en 1914 un semblant de migrations de population. D’où part cette migration ? Quelles sont les raisons qui ont poussé ce peuple à migrer au cours du XXe siècle ? A combien de personne fut estimée la migration du 20e siècle ? Pour répondre à ces nombreusesquestions, nous étudierons le phénomène de migration internationale dans le monde durant le 20e siècle. Nous pouvons distinguer trois phases de migration, la première se termine en 14914, la seconde phase, s’étant de la Première à la Seconde Guerre Mondiale ; nous étudierons pour finir la dernière phase, qui évolue de 1945 jusqu'à la fin du siècle.


Nousremarquons l’expansion d’une économie internationale dans les décennies précédentes la Première Guerre Mondiale. Comme nous l’avons définie précédemment, la libéralisation de l’économie, s’est toujours accompagnée, en plus d’un libre échange des capitaux, d’une migration croissante des hommes. Jusqu’en 1914, nous pouvons noter l’existence de migration de populations Européennes à destination ded’autre continent. Les transformations structurelles des sociétés au fur et à mesure de leur intégration à l’économie transnationale et l’industrialisation expliquent ces mouvements migratoires massifs. Cette vague migratoire est en lien avec l’explosion démographique que connait l’Europe à parti du XIX siècle. En 1800, nous comptons 190 millions d’habitants, puis 450 millions en 1914. Au début du XXsiècle, l’Europe est d’abord une terre d’émigration transocéanique. La population migre principalement vers les Amérique, car les nouveaux postes crées dans l’industrie n’absorbent pas toute la main d’œuvre. C’est le contraire dans certains pays qui se voient obliger de faire venir de la main d’œuvre pour combler les déficits de la population. Si nous prenons l’exemple de la France, nousremarquerons qu’à cette époque ci, seulement des populations de pays voisins viennent s’y installées, comme les Belges, les Allemands, les Suisses, les Espagnols, et en grande majorité, les Italiens. Il y a en plus de cette migration dite « économique », car elle concerne les travailleurs, une émigration engendrée par des persécutions politiques ou religieuses, par exemple, le massacre Arméniens del’Empire Ottoman en 1915. Les migrations sont de plus facilitées par la baisse des couts de transport et les innovations en matière de communication. Cette migration croissante s’arrête brusquement avec l’explosion de la Première Guerre Mondiale en 1914.
A partir de 1914, le phénomène de migration se transforme, et ce jusqu'à à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, en...
tracking img