Les miserables

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (341 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Alexandre.MARTINS 3eme4
CRITIQUE DE LIVRE : CANNIBALE
1. Résumé
Gocéné, unvieux Kanak, a été emmenés à Paris avec les siens en 1931 pour l’inauguration de l’exposition coloniale. Ces « cannibales » ont été exposés comme des bêtes dans un zoo et ont du se comporter commetels. La veille de l’inauguration tous les crocodiles venaient de mourir. Les dirigeants ont alors décidé d’échanger des crocodiles d’un cirque allemand contre une partie du groupe de Gocéné. C’est ainsique celui-ci avec l’aide de son ami Badimoin, affronte les dangers de la ville pour tenter de retrouver les siens.

2. Critiques du livre
J’ai trouvé ce livre intéressant et instructif, ilmontre bien la discrimination des blancs envers les noirs dans les années 1930.
 « Tu ne peux pas faire gaffe, le chimpanzé ! Tu descends de ta liane ou quoi… Tu te crois encore dans la brousse ? »
Maisau cours de l’histoire, Didier Daeninckx nous montre l’évolution de la relation entre les blancs et les noirs
«  «  -Maman, regard, il pareil qu’au zoo…
-Fulbert tu te tais ! Je t’ai portant ditquelque chose ! » Elle a rougit, et son regard a croiser le mien l’obligeant à me parler »
En se qui concerne la fin du roman, j’ai été plutôt surpris car contrairement à la plupart des autreslivres, celui-ci ne ce termine pas très bien, il n’y a pas de fin heureuse.
3. Extrait du livre
- Tu ne peux pas faire gaffe, le chimpanzé ! Tu descends de ta liane ou quoi… Tu te crois encore dans labrousse ?
Une femme s’est mise à rire, à l’arrière, puis la voiture a filé vers les fortifications en crachant des nuages de fumée. J’ai pris Badimoin par l’épaule.
-Tu vois, on fait des progrès :pour lui nous ne sommes pas des cannibales mais seulement des chimpanzés, des mangeurs de cacahuètes. Je suis sûr que, quand nous serons arrivés près des maisons, là-bas, nous serons devenus des...
tracking img