Les missions locales : historique et objectifs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3918 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Mission Locale : Acteur majeur dans le champs de l’insertion des jeunes.

I /INTRODUCTION : HISTORIQUE DES MISSIONS LOCALES……….....p.1

A – Le rapport Schwartz………………………………………………………………………………………………………..p.1
B- La création des Missions Locale…………………………………………………………………p.4
C – Les évolutions depuis la loi quinquennale du 20 Décembre 1993 relative au travail, à l’emploi et à la formationprofessionnelle…………………………………………..………………………………………………...p.7

II / Le financement des Missions Locales et PAIO…………………….……p.7

III/ Les objectifs de la Mission Locale et ses partenaires……………….p.9

A – Les objectifs……………………....…………………………………………………………………...p.9
B- Des exemples d’actions entreprises par les Missions Locales : Mission Locale de Le Creusot et de Dijon…………………………………………………………………………....p.10
C-Les partenaires de la Mission Locale ……………………………….………………………p.11

IV/ CONCLUSION…………………………………………………………………………………….p.12

I / Historique des Missions Locales.

A- le Rapport de Schwartz

C’est Bertrand Schwartz qui est à l’origine de la création de la Mission Locale. En 1981, il est chargé par le 1er Ministre Pierre Mauroy de faire un rapport sur « l’insertion professionnelle et sociale desjeunes en difficultés. »
1- Le contexte social et politique
Le statut des jeunes prend une place importante dans le débat politique à cette époque dû au fait qu’ils sont les premier concernés par le chômage. Parallèlement, les institutions ont de plus en plus de mal à assurer la régulation des catégories sociales les moins favorisés et l’intégration des sortants du système scolaire sansqualification. Ainsi 50 % des jeunes chômeurs sont sans qualification.
C’est donc dans ce contexte politique et social particulier qu’en 1981, Pierre Mauroy demande à Bertrand Schwartz d’établir un diagnostic sur le chômage et la précarité de la population jeune. Cela permettra à Schwartz de mettre en avant la remise en question du modèle éducatif traditionnel qu’il a toujours critiqué.

2 – Lesidées majeures du Rapport Schwartz.
La commande d’étude du 1er Ministre Pierre Mauroy a pour objectif la réalisation d’une meilleure insertion professionnelle des jeunes de 16 à 21 ans. L’attente étant de permettre une meilleure articulation des services publics concernés par le problème.
Bertrand Schwartz pense ainsi que les forces sociales doivent collaborer ensemble pour lutter contre lechômage des jeunes. « Le cloisonnement régnait jusqu’à alors en matière d’insertion des jeunes. Il ne faut plus traiter à part chaque point particulier de la vie des jeunes, mais prendre en compte la globalité. Les divers problèmes étant en interaction constante.» (Schwartz, 1981)
Il pense que le problème doit être poser différemment c’est-à-dire qu’on ne doit pas trouver des solution au chômage desjeunes mais plutôt mettre en place un dispositif d’insertion et de formation adapté pour trouver une solution au manque de qualification de ses jeunes . C’est la possibilité de donner une seconde chance aux jeunes sorti du système scolaire sans qualification.
Il faut mobiliser les entreprises pour qu’elles deviennent elle aussi de vrais partenaires à l’insertion des jeunes. Elles doiventaccueillir les accueillir dans la perspective de l’enseignement professionnel. Schwartz préconise l’alternance qui doit être réhabilité. Pour cela il faut repositionnée la place des établissements professionnels qui doivent faire le lien entre l’enseignement théorique et la pratique en entreprise.
Mais ce que souligne avant tout le rapport de Schwartz c’est de donner la priorité à la parole desjeunes pour qu’il devienne de véritables acteurs dans leur processus d’insertion et de formation. Pour cela il faut favoriser l’écoute de ce public en mettant en place des espaces d’animation. C’est cette perspective qui sera précurseur des missions locales, même si elle n’était qu’une piste parmi d’autres dans le Rapport de Schwartz.
Le rapport de Schwartz va être diversement accueilli. D’un...
tracking img