Les mots de jean paul sartre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1836 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Les Mots », Jean-Paul Sartre

I/ Biographie de Jean Paul Sartre
J-P S. naît le 21 juin 1905 à Paris, il est fils unique et provient d'une famille bourgeoise. Son père meurt trois mois après sa naissance, terrassé par la fièvre asiatique. Sartre ne connaitra donc pas son père. Sartre vivra donc son enfance chez les Schweitzer, sa famille maternelle. Il fait ses études à Paris où ilrencontre Paul Nizan. En 1924, Sartre intègre l’École normale supérieure et obtient son agrégation de philosophie en 1929. Reçue seconde a l'agrégation de philosophie, Simonde de beauvoir devient sa compagne. Il enseigne la philosophie au Havre. En 1938, il publie La Nausée, roman qui est reçu favorablement par la critique. En 1939, Sartre est mobilisé et, en juin 1940, il est fait prisonnier. Libéré un peuplus tard, Sartre se tourne vers le théâtre pour exprimer son engagement : il publie Les Mouches et, en 1943, L’Être et le néant. À la Libération, il fonde la revue Les Temps modernes et quitte l’enseignement. Sa théorie de l’existentialisme connaît un véritable succès. Il considère qu’un intellectuel doit être un homme d’action et que l’engagement est nécessaire : c’est pourquoi, à partir de1950, il se rapproche du Parti communiste et, pendant la guerre d’Algérie, soutient les indépendantistes du Front de Libération Nationale (FLN).En 1964, il refuse le prix Nobel de littérature. Sartre participe à la révolte étudiante en mai 1968. Il meurt en avril 1980 à Paris. II/ Le livreRécit autobiographique que Jean Paul Sartre publia dans Les Temps modernes en octobre et novembre 1963 et envolume chez Gallimard en 1964.  
Conçu comme un "adieu à la littérature" , le livre rencontra un succès immédiat et contribua à l'attribution du Prix Nobel en octobre 1964, que Sartre refusa.
Dans cette autobiographie, Sartre y raconte ses souvenirs d’enfance jusqu’à l’âge de onze ans.
Le livre est mystérieusement dédicacé à Madame Z., qui est en réalité Léna Zonina sa maitresse russe.

Le livreest divisé en deux parties : "Lire" et  "Écrire". En effet, l'apprentissage de la lecture et de l'écriture ont été les deux événements les plus marquants pour l'enfant solitaire que fut Jean-Paul Sartre.  En fin d’ouvrage, quelques pages sont consacrées à la période, où écrivain Sartre travailla à l’écriture de La Nausée ( roman philosophique publié en 1938).
Alors que beaucoup aiment à évoqueravec complaisance leurs souvenirs d'enfance, Sartre ,au contraire, se livre à cet exercice avec un esprit critique et une grande ironie. Il démystifie l'attendrissement dont beaucoup entourent cette époque de la vie, et n’hésite pas à affirmer « J'étais un enfant, ce monstre [que les adultes] fabriquent avec leurs regrets. »  
Dans la première partie, "Lire",  Sartre  que l’on surnomme alors «Poulou » évoque ses familles maternelle et paternelle.
Jean Baptiste Sartre meurt
Charles   Schweitzer, d’origine alsacienne, est professeur d’allemand. Il va avoir une grande influence sur la formation du jeune Jean-Paul. Ce grand-père à la fois théâtral et   autoritaire se prend d’affection pour son petit fils. Il aura pour Jean Paul le rôle de père.
Enfant unique, Sartre est choyé par tous .Il grandit dans ce monde bien ordonné. Il devient à son tour comédien, et "joue à être sage". Il éprouve une  passion sincère pour la lecture, ferveur amplifiée par l'admiration extasiée de son entourage. Il lit les classiques de la bibliothèque de son grand-père, se passionne pour  les dictionnaires encyclopédiques et découvre grâce à la complicité bienveillante de sa mère,  les illustrés pourenfants.
Sa scolarité n’est guère brillante. Il se réfugie dans un monde imaginaire et vit par procuration les aventures des héros rencontrés dans les livres : Michel Strogoff ou Pardaillan.
Hélas, lorsqu’il se retrouve avec d’autres enfants au jardin du Luxembourg, il lui faut déchanter : ceux-ci l’ignorent et le jeune Sartre prend conscience qu’il est loin d’être le héros qu’il rêve d’être....
tracking img