Les mots satre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (537 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« LES MOTS », c`est l`autobiographie déclarée de Jean Paul Sartre, parue en 1964, l’année même quand il refuse le Prix Nobel de la littérature. Cette œuvre est considérée en tant que l’une de sesœuvres plus marquantes. Sachant bien qu’il s’agit d’une autobiographique, passons tout de suite à son analyse.
* L’analyse formelle :
* Les éléments du paratexte :
Le nom de l’auteur est désignésur la première de couverture. Aucun doute qu’il soit l’auteur ! Le titre est clair, bien qu’il ne soit pas ordinaire dans le domaine des textes autobiographiques.  On comprend pourquoi « Les mots »après la première lecture du texte, à l’honneur de l’enfant destiné à écrire que Sartre met en scène. Il ne nous a pas offert de sous-titre et nous laisse tous seuls à deviner le genre du texte. Onrencontre une courte dédicace : « A Madame Z. » mais pas aucune épigraphe. Pourtant, connaissant la « fonction » de l’épigraphe qui révèle en quelque sorte l’influence qui subit l’auteur par certainefigure qu’il apprécie dans sa vie, ici, c’est consciemment raté dans le but de réaliser son objectif (on va mentionner celui –ci plus tard). Sartre n’explique pas à ses lecteurs dans une préfacepourquoi cette écriture. Il lance le lecteur directement à la lecture de la première partie de l’œuvre, intitulée « Lire ». La seconde partie porte le titre « Écrire ».
* Analyse structurale :
Ce sontles deux parties de l’œuvre dans laquelle Sartre raconte une petite partie de sa vie - son enfance jusqu’à l’âge de onze ans. Dans la première partie, "Lire",  Sartre  que l’on surnomme alors « Poulou» évoque ses familles maternelle et paternelle. Ainsi, cette partie –là ne commence pas par un incipit ordinaire du type : « Je suis né le… ». Son récit de naissance est retardé par une évocation deces ancêtres, procédé qui pourrait étonner les lecteurs. Il ne commence pas d’écrire de si dès la première ligne. Peut-être il a senti cette petite angoisse présente toujours chez tous ceux qui...
tracking img