Les mouvements litteraires

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4586 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les mouvements littéraires

Définition : les mouvements littéraires permettent de situer un écrivain dans une époque donnée, liée à son contexte historique, mais ont aussi pour fonction d’insérer un écrivain dans un mouvement de pensée, un état d’esprit particulier.
Il faut faire cependant très attention à cette notion générale et ne pas oublier les spécificités de chaque écrivain qui peuventparfois s’inscrire dans plusieurs mouvements, en fonction de leurs oeuvres. Tout mouvement littéraire s’inscrit aussi dans l’évolution et le dynamisme des autres arts.

Le Moyen- âge :
Pas de véritable mouvement littéraire mais des genres très divers qui s’adressent à un public différent et dont la finalité est morale et très souvent religieuse.
Chansons de Gestes : La geste ou chanson degeste désigne un récit versifié (un long poème) en décasyllabes ou, plus tardivement, en alexandrins, assonancés regroupés en laisses (longues strophes de taille variable) relatant des épopées légendaires héroïques mettant en scène les exploits guerriers de rois ou de chevaliers, remontant aux siècles antérieurs. Geste (féminin) (venant du latin «gesta») est ici à comprendre comme « action d'éclataccomplie ». Ce type de récit apparaît à l'aube de la littérature française, vers la fin du XIe siècle (elles sont chantées entre 1050 et 1150). Les dernières ont été produites au cours du XVe siècle. Les chansons de geste sont caractéristiques de la littérature médiévale et prennent la suite des grandes épopées de l'Antiquité. Elles sont rédigées en ancien français. Elles diffèrent d'un autre grandgenre littéraire médiéval, la poésie lyrique, dont la langue cette fois-ci est l'occitan.
La plus ancienne chanson de geste est la Chanson de Roland. Le genre va rester vivant pendant tout le M.A ; mais elles vont faire une place de plus en plus grande à l’amour et au merveilleux, et les intrigues vont devenir plus complexes. Elles se rapprochent alors des romans et à la fin du M.A, les deuxgenres vont se confondre. A la fin du XIIème s. la chanson de geste se met au service d’une matière nouvelle, celle des croisades. Sur le modèle des gestes traditionnelles, apparaît un cycle de la croisade (La Chanson d’Antioche, Les Captifs) qui connaîtra jusqu’à la fin du M.A des suites, des ajouts et des remaniements nombreux autour de la légende de Godefroy de Bouillon (1061- 1100, ilconduisit les chevaliers de la Meuse et du Rhin, lors de la première croisade ; après la prise de Jérusalem, il fut élu comme souverain).

Fabliaux : Le caractère tout entier des fabliaux est marqué nettement par le naturalisme qui se retrouve dans le choix des sujets, une grande partie étant empruntée à la réalité quotidienne de la petite bourgeoisie, qu'elle représente sans la moindre volonté del'idéaliser, sans le moindre désir d'embellir les faits. Ce n'est pas là qu'on cherchera de belles descriptions de la nature ou des trésors d'imagination : ici les éléments essentiels sont la satire et la morale (apologue).
Le Roman de Renart (composé de vingt-sept récits en vers, au XIIIème siècle) appartient à cette tradition satirique qui s’appuie autant sur le folklore populaire que sur dessources antiques (grande influence sur La Fontaine)

Mystères : pièces religieuses constituant des versions dramatiques de l’Ancien et du Nouveau Testament jouées sur les parvis des églises

Romans courtois : représentés par Chrétien de Troyes (XII ème s) ; cycle arthurien : romans d’apprentissage où l’idéal chevaleresque entre souvent en conflit avec l’amour. Dans Perceval, la quête se faitmystique (quête du Graal).

Poésie :
lyrique : Les troubadours et les trouvères
Courtoisie et « fin’amor » sont célébrées dans la poésie lyrique des troubadours d’abord puis des trouvères (langue d’oil « oui »). Leur nom vient de trobar en langue d’oc, ce sont ceux qui trouvent des poèmes. Leur poésie est lyrique au sens exact du terme, c- à -d une poésie chantée, monodique dont chaque...
tracking img