Les moyens de paiement bancaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3377 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

INTRODUCTION

I- LES MOYENS DE PAIEMENT TRADITIONNELS

A- Le paiement en espèces

B - Les chèques

1- Le chèque barré et / ou non endossable

2- Le chèque non barré et / ou endossable

3- Le chèque avalisé

4- Types et cas particuliers de chèques

Le chèque certifié

Le chèque de voyage

Le chèque debanque

Le chèque sans provision

II- LES MOYENS DE PAIEMENT MODERNES

A- Le virement bancaire

B - La carte bancaire

La carte de paiement ou de retrait

La carte à débit immédiat ou différé

Les cartes bancaires « haut de gamme »


CONCLUSION

INTRODUCTION

Les établissements financiersreçoivent des fonds du public, effectuent des opérations de crédit et mettent à la disposition de la clientèle des moyens de paiement.
Le moyen de paiement est la forme matérielle qui sert de support au paiement. C’est aussi une opération d’échange entre la banque et son client. Ce dernier a le choix de régler ses dettes ou de collecter des dépôts selon différents instruments. Parmi lesquels nouspouvons citer : le chèque, le virement, les cartes bancaires…
Cependant, certains ont une réalité physique tel que le chèque. D’autres sont intangibles surtout avec le développement des EDI (Echanges de Données Informatiques) : les virements bancaires.

I – les moyens de paiement traditionnels

Les moyens de paiement traditionnels sont : le paiement en espèces et les chèques.

A – Le paiementen espèces

Payer en espèces peut sembler extrêmement souple. Pourtant, il existe des règles qu'il vaut mieux connaître pour ne pas être pris en défaut.
Les pièces et billets présentent l'avantage de libérer immédiatement de ses obligations de paiement une personne qui les utilise et ils peuvent être aussitôt réutilisés par celui qui les reçoit (même s'il ne possède pas de compte bancaire). Deplus, sauf dans les cas évoqués ci-après, un paiement en espèces ne peut être refusé, contrairement aux autres instruments de paiement.
En outre, bien entendu, un commerçant n'acceptera pas un billet ou une pièce manifestement faux et, de plus, il est tenu dans ce cas de prévenir immédiatement la police. En revanche, un simple doute quant à l'authenticité du billet ou de la pièce ne lui permetpas.

B – Les chèques

Le chèque bancaire est un document écrit ou encore mieux un moyen de paiement par l'intermédiaire d'une banque ou d'un établissement financier. Le tireur (personne qui établit le chèque) donne l'ordre à un banquier (le tiré), de payer une somme d'argent au bénéficiaire, au cas ou son compte dispose de la provision. La provision est un solde créditeur disponible, ou àdéfaut une autorisation de débit, de montant suffisant pour débiter le montant du chèque) de payer sur présentation et sans délai (paiement à vue) un montant donné au bénéficiaire (en fait par l'intermédiaire de sa propre banque qui en fera l'encaissement).
Le chèque barré et / ou non endossable

Le chèque barré, délivré ordinairement gratuitement par la banque, ne peut être encaissé parquelqu'un qui n'a ni compte bancaire ni CCP puisqu'il n'est ni payable à vue, ni endossable. Peut être encaissé par quiconque : il est payable à vue et sans délai à l'agence locale d'où il provient ; il est endossable.
Les banques sont tenues de communiquer à l'Administration, lorsque celle-ci le demande, les noms des clients qui détiennent des formules de chèques non barrés.
Si vous commandez unchéquier à votre banque, les chèques qu'il contiendra seront des chèques barrés et non endossables. Cette formule vous offre la meilleure sécurité en cas de perte ou de vol, car le chèque barré non endossable ne peut être payé qu'à une banque qui en crédite le bénéficiaire après encaissement par ses soins et, ce chèque ne peut être transmis à des tiers par voie d'endossement.
Le chèque non barré...
tracking img