Les muses orphelines

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (874 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Muses orphelines de Michel-Marc Bouchard et Nature morte de Serge Boucher font parti du courant littéraire de la postmodernité. Ces livres relatent des évènements familiaux et sociaux qui seproduisent dans notre société. Les conséquences tragiques provoqués par l’abandon pour les personnages des ces deux romans. Les personnages sont donc enfermés dans le mensonge, leurs réactionssentimentales sont complètement différentes et ils stagnent dans leur monde.

En premier lieu, l’abandon provoque l’isolement des personnages dans le mensonge, et ce, face à leur entourage. En effet, cespersonnages mentent à eux même afin de se faire valoriser aux regards des autres. D’une part, ces derniers renient leur passé et préfèrent en créer un autre qui convient mieux à l’image qu’ils veulentfaire d’eux-mêmes. Catherine, dans les Muses orphelines, doit révéler la véritable raison de l’absence de leur mère à Isabelle : « Y faut-tu s’excuser de s’être dévouée pendant vingt ans à y laissercroire que sa mère était morte en Espagne? Y faut-tu y avouer qu’est encore vivante pis qu’à nous a tout simplement abandonné?» (p.44) Tandis que dans Nature mortes, Stéfane ment à Diane, pour pas qu’elleait des soupçons sur ses antécédents criminels : « Ben non, j’viens de Montréal. Mais mes parents vivent en Floride. (…( Ma main a juste dévié d’la guenille au couteau, j’ai tué ma mère, mon pèreaprès.» (p.86 et 153) D’autre part, les personnages renient ce qu’ils sont eux-mêmes, et ce, en mentant aux autres. Luc, est un personnage ayant une sexualité ambigüe, donc Catherine est peu fière : «Luc, commence donc par enlever ta jupe espagnole.» (M.O.p.41) Stéfane, refoulant son homosexualité, ment à Diane lorsqu’elle tente de coucher avec : « Diane embrasse Stéfane. Il se laisse faire. Elle luiretire son chandail. Elle le caresse. Soudain, Stéfane se dégage de l’étreinte de Diane. J’peux pas…j’ai trop peur de te faire mal.»(N .M.p.137) Donc, les personnages de ces deux livres se...
tracking img