Les mutations du vote ouvrier sous la ve république

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5233 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES MUTATIONS DU VOTE OUVRIER SOUS LA VE RÉPUBLIQUE
Florent Gougou Fond. G. Péri | Nouvelles FondationS
2007/1 - n° 5 pages 15 à 20

ISSN 1951-9745

Article disponible en ligne à l'adresse:

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------http://www.cairn.info/revue-nouvelles-fondations-2007-1-page-15.htm-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 82.123.179.26 - 07/05/2011 16h36. © Fond. G. Péri

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Gougou Florent , « Les mutations du vote ouvrier sous la Ve république » ,Nouvelles FondationS, 2007/1 n° 5, p. 15-20.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distribution électronique Cairn.info pour Fond. G. Péri. © Fond. G. Péri. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites desconditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que sonstockage dans une base de données est également interdit.

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 82.123.179.26 - 07/05/2011 16h36. © Fond. G. Péri

Pour citer cet article :

ANALYSE

Sociologie électorale et politique

«
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 82.123.179.26 - 07/05/2011 16h36. © Fond. G. Péri

LES MUTATIONS DU VOTE OUVRIER SOUS LA Ve RÉPUBLIQUE
FLORENTGOUGOU*
plus été absente du duel décisif depuis l’élection présidentielle de 1969. Surprise sans précédent dans l’histoire électorale de notre pays, ce « séisme politique » cache de nombreuses évolutions électorales tout aussi spectaculaires. La participation subit un nouveau recul pour tomber à son niveau plancher (71,6 % des inscrits) depuis l’institution de l’élection du président de laRépublique au suffrage universel direct. Robert Hue obtient le plus mauvais score d’un candidat du Parti communiste au premier tour d’une présidentielle (3,4 % des exprimés). Jacques Chirac est le premier président sortant à ne pas dépasser 20 % des suffrages exprimés. Enfin, la dynamique de déclin du « vote de classe ouvrier » atteint son épilogue : pour la première fois depuis le début de leurdésalignement électoral à la fin des années 70, les ouvriers n’accordent plus aucun avantage particulier à la gauche. La mutation du vote ouvrier est impressionnante : le 21 avril 2002, seulement 43 % des ouvriers ont voté pour un candidat de gauche, exactement comme la moyenne de l’électorat (panel électoral français 2002, CEVIPOF-CIDSP-CECOP). Mieux, 24 % se sont prononcés en faveur de Jean-Marie Le Pen,soit 7 points de plus que l’ensemble des Français. Comment s’est donc produit le déclin du « vote de classe ouvrier » ? Les ouvriers, autrefois acquis à la gauche, sont-ils aujourd’hui séduits par le Front national ? UN OBJET TRADITIONNEL DE LA SOCIOLOGIE POLITIQUE Aucun groupe social n’a été autant étudié que celui des ouvriers. Depuis un siècle et demi, la question ouvrière est au centre depuissants débats politiques et idéologiques. Tantôt porteurs d’un idéal révolutionnaire, tantôt revendicatifs et donc dangereux, tantôt en voie de disparition, les ouvriers ne laissent pas indifférent. Le concept de « classe ouvrière » n’est-il pas entré dans le vocabulaire courant, malg ré sa connotation marxiste ? Il y a une culture ouvrière, une façon d’être un ouvrier, un rapport particulier...
tracking img